Show Menu
SUJETS×

visitorID

Adobe utilise plusieurs méthodes différentes pour identifier les visiteurs de votre site. La variable visitorID remplace toutes les autres méthodes d’identification des visiteurs.
Adobe conseille d’utiliser cette variable. Utilisez plutôt Adobe Experience Cloud Identity Service .

Identifiant visiteur dans Adobe Experience Platform Launch

L’identifiant visiteur est un champ sous l’accordéon Cookies lors de la configuration de l’extension Adobe Analytics.
  1. Connectez-vous à launch.adobe.com à l’aide de vos identifiants Adobe ID.
  2. Cliquez sur la propriété de votre choix.
  3. Accédez à l’onglet Extensions, puis cliquez sur le bouton Configurer sous Adobe Analytics.
  4. Développez l’accordéon Cookies, ce qui permet d’afficher le champ Identifiant visiteur.
Affectez ce champ à l’élément de données contenant votre identifiant visiteur personnalisé. Ne définissez pas ce champ sur une valeur statique.

s.visitorID dans AppMeasurement et l’éditeur de code personnalisé de Launch

La variable s.visitorID est une chaîne qui contient un identifiant unique personnalisé pour le visiteur. Les valeurs valides comprennent des caractères alphanumériques jusqu’à 100 octets. Évitez d’utiliser des tirets, des espaces, des traits de soulignement ou des symboles dans cette variable.
Si vous définissez la variable visitorID à mi-chemin au cours d’une visite, les données génèrent deux visiteurs uniques distincts.
s.visitorID = "abc123";

Une implémentation non valide des identifiants visiteur personnalisés peut se traduire par des données incorrectes et de mauvaises performances en matière de rapports. Si cette variable contient une valeur par défaut (telle que "0" ou "NULL" ), Adobe traite ces accès comme s’il s’agissait du même visiteur. Cette situation génère des données incorrectes, avec un faible nombre de visiteurs et des segments au niveau des visiteurs qui ne fonctionnent pas comme prévu. L’implémentation incorrecte des identifiants visiteur personnalisés entraîne également une charge importante sur les serveurs de traitement, ce qui augmente la latence et réduit les performances en matière de rapports.