Show Menu
SUJETS×

Archivage des emails

Vous pouvez paramétrer Adobe Campaign pour conserver une copie des emails envoyés depuis votre plateforme.
Toutefois, Adobe Campaign ne gère pas lui-même les fichiers archivés : il vous permet d'envoyer les messages de votre choix à une adresse dédiée, depuis laquelle ils peuvent être traités et archivés dans un système externe.
Pour ce faire, les fichiers .eml correspondant aux emails envoyés sont transférés vers un serveur distant, comme un serveur de messagerie SMTP. La destination de l'archivage est une adresse email en Cci (invisible aux destinataires de la diffusion) que vous devez spécifier.

Recommandations et limitations

  • Cette fonctionnalité d'archivage des emails est en option. Vérifiez votre contrat de licence.
  • Pour les architectures hybrides et hébergées , contactez votre chargé de compte Adobe afin de l’activer. L’adresse Cci de votre choix doit être fournie à l’équipe Adobe qui la configurera pour vous.
  • Pour les installations on-premise , suivez les instructions d’activation ci-dessous : voir les sections Activer l’archivage des emails (on-premise) et Configuration de l’adresse email en Cci (on-premise) .
  • Vous ne pouvez utiliser qu'une seule adresse email en Cci.
  • Une fois la fonctionnalité email en Cci paramétrée, vérifiez qu’elle est activée dans le modèle de diffusion ou la diffusion par le biais de l’option Archiver les emails . Voir à ce sujet cette section .
  • Seuls les emails envoyés sont pris en compte, les retours ne le sont pas.
  • Le système d'archivage des emails a été modifié avec Adobe Campaign 17.2 (build 8795). Si vous utilisiez déjà l'archivage des emails, vous devez effectuer une mise à niveau manuelle vers le nouveau système d'archivage des emails (Cci). Voir à ce sujet la section Système d’archivage des emails mis à jour (Cci) .

Activer l'archivage des emails (on-premise)

Pour activer l’archivage des emails en Cci lorsqu’Adobe Campaign est installé on-premise, suivez les étapes ci-dessous.

Dossier local

Pour activer le transfert des emails envoyés à une adresse email en Cci, les copies brutes exactes des emails envoyés doivent être enregistrées en tant que fichiers .eml dans un dossier local.
Le chemin du dossier local doit être spécifié dans le fichier config- <instance> .xml , à partir de la configuration. Par exemple :
<mta dataLogPath="C:\emails">

Les équipes en charge de l'implémentation doivent s'assurer que les conditions de sécurité permettent l'accès au dossier défini via les paramètres dataLogPath .
Le chemin complet est comme suit : <datalogpath> YYYY-MM-DDHHh . La date et l'heure sont paramétrées par rapport à l'heure locale du serveur qui lance le MTA. Par exemple :
C:\emails\2018-12-02\13h

Le nom du fichier d’archive est <deliveryid>-<broadlogid>.eml lorsque l’état des emails n’est pas Envoyé . Une fois que l’état change pour Envoyé , le nom du fichier devient <deliveryid>-<broadlogid>-sent.eml . Par exemple :
C:\emails\2018-12-02\13h\4012-8040-sent.eml

Dans une instance mid-sourcing, le dossier des emails archivés se trouve sur le serveur de mid-sourcing.
Les deliveryID et broadlogID sont ceux du serveur de mid-sourcing lorsque le statut des emails n'est pas envoyé. Une fois le statut changé en Envoyé , ces ID sont ceux du serveur marketing.

Paramètres

Une fois le chemin d’accès au dossier local défini, ajoutez et modifiez les éléments suivants selon vos besoins dans le fichier config- <instance name>.xml . Vous trouverez ci-dessous les valeurs par défaut :
<archiving autoStart="false" compressionFormat="0" compressBatchSize="10000"
           archivingType="0" expirationDelay="2" purgeArchivesDelay="7"
           pollDelay="600" acquireLimit="5000" smtpNbConnection="2"/>

  • compressionFormat  : format utilisé lors de la compression des fichiers .eml. Les valeurs possibles sont les suivantes :
    0  : pas de compression (valeur par défaut)
    1 : compression (au format .zip)
  • compressBatchSize  : nombre de fichiers .eml ajoutés à une archive (fichier .zip).
  • archivingType  : stratégie d'archivage à utiliser. Les valeurs possibles sont les suivantes :
    0  : les copies brutes des emails envoyés sont enregistrées au format .eml dans le dossier dataLogPath (valeur par défaut). Une copie d’archivage du fichier <deliveryid>-<broadlogid>-sent.eml est enregistrée dans le dossier dataLogPath/archives . Le chemin d’accès au fichier de l’email envoyé devient <datalogpath>archivesYYYY-MM-DDHHh <deliveryid>-<broadlogid>-sent.eml .
    1  : les copies brutes des emails sont enregistrées au format .eml dans le dossier dataLogPath et sont envoyées à l’adresse email Cci via SMTP. Une fois que les copies d’email sont envoyées à l’adresse Cci, le nom du fichier d’archive devient <deliveryid>-<broadlogid>-sent-archived.eml et le fichier est déplacé dans le dossier dataLogPath/archives . Le chemin d’accès au fichier de l’email envoyé et archivé Cci est alors <datalogpath>archivesYYYY-MM-DDHHh<deliveryid>- <broadlogid>-sent-archived.eml .
  • expirationDelay  : nombre de jours pendant lesquels les fichiers .eml sont conservés pour archivage. Après ce délai, ils sont automatiquement déplacés vers le dossier dataLogPath/archives pour compression. Par défaut, les fichiers .eml expirent au bout de deux jours.
  • purgeArchivesDelay  : nombre de jours pendant lesquels les archives sont conservées dans le dossier dataLogPath/ <archives> . Après cette période, ils sont définitivement supprimés. La purge commence lorsque le MTA est lancé. Par défaut, elle est exécutée tous les sept jours.
  • pollDelay  : fréquence de vérification (en secondes) des nouveaux emails envoyés entrant dans le dossier dataLogPath . Par exemple, si ce paramètre est défini sur 60, cela signifie que chaque minute, le processus d’archivage passe par les fichiers .eml dans les dossiers dataLogPath/ <date and time> , applique une purge si nécessaire et envoie des copies d’emails à l’adresse Cci et/ou compresse les fichiers archivés au besoin.
  • acquireLimit  : nombre de fichiers .eml traités à la fois avant que le processus d'archivage ne soit réappliqué selon le paramètre pollDelay . Par exemple, si vous définissez le paramètre acquireLimit sur 100 alors que le paramètre pollDelay est défini sur 60, 100 fichiers .eml seront traités par minute.
  • smtpNbConnection  : nombre de connexions SMTP à l'adresse email en Cci.
Veillez à ajuster ces paramètres en fonction du débit d'envoi des emails. Par exemple, dans une configuration où le MTA envoie 30 000 emails par heure, vous pouvez définir le paramètre pollDelay sur 600, le paramètre acquireLimit sur 5 000 et le paramètre smtpNbConnection sur 2. Cela signifie qu'en utilisant 2 connexions SMTP, 5 000 emails seront envoyés à l'adresse en Cci toutes les 10 minutes.

Configuration de l'adresse email en Cci (on-premise)

Pour des raisons de confidentialité, les emails en Cci doivent être traités dans un système d'archivage capable de stocker en toute sécurité les informations d'identification personnelles (PII).
Dans le fichier config- <instance name>.xml , utilisez les paramètres suivants pour définir le serveur email SMTP vers lequel les fichiers stockés seront transférés :
<archiving smtpBccAddress="" smtpEnableTLS="false" smtpRelayAddress="" smtpRelayPort="25"/>

  • smtpBccAddress  : destination de la cible d'archivage
  • smtpEnableTLS  : utilisation d'une connexion SMTP sécurisée (protocole TLS/SSL)
  • smtpRelayAddress  : adresse relais à utiliser
  • smtpRelayPort  : port relais à utiliser
Si vous utilisez un relais SMTP, les modifications apportées aux emails par le relais ne sont pas prises en compte dans le processus d'archivage.
En outre, le relais affecte le statut Envoyé à tous les emails, y compris ceux qui ne sont pas envoyés. Tous les messages sont donc archivés.

Système d'archivage des emails mis à jour (Cci)

Le système d'archivage des emails (Cci) a été modifié avec Adobe Campaign 17.2 (build 8795). Si vous effectuez une mise à niveau à partir d'un build antérieur et que vous utilisiez déjà les fonctionnalités d'archivage des emails, vous devez effectuer une mise à niveau manuelle vers le nouveau système d'archivage des emails (Cci).
Pour ce faire, apportez les modifications suivantes au fichier config-<instance>.xml  :
  1. Retirez le paramètre zipPath du nœud <archiving> .
  2. Définissez le paramètre compressionFormat sur 1 si nécessaire.
  3. Définissez le paramètre archivingType sur 1 .
Une fois la fonctionnalité email en Cci paramétrée, veillez à sélectionner l'option Archiver les emails dans le modèle de diffusion ou la diffusion. Voir à ce sujet cette section .

Bonnes pratiques

  • Boîte aux lettres d'adresses en Cci  : vérifiez qu'elle dispose de suffisamment de capacité pour archiver tous les emails envoyés par le MTA.
  • Mutualisation de MTA  : la fonctionnalité d'archivage Cci fonctionne au niveau MTA. Elle vous permet de dupliquer tous les emails envoyés par le MTA. Etant donné que le MTA peut être mutualisé dans plusieurs instances (dev, test ou prod, par exemple) voire même sur plusieurs clients (dans un environnement de mid-sourcing), le paramétrage de cette fonctionnalité influe sur la sécurité :
    • Si vous partagez un MTA avec plusieurs clients et que l'un d'eux active cette option, il aura accès à la totalité des emails provenant des autres clients utilisant le même MTA. Afin d'éviter une telle situation, utilisez un MTA différent pour chaque client.
    • Si vous utilisez le même MTA entre plusieurs instances (développement, test, production) d'un même client, les messages envoyés depuis ces trois instances combinées seront dupliqués par l'option dataLogPath.
  • Emails par connexion  : l’archivage des emails en Cci fonctionne en ouvrant une connexion et en essayant d’envoyer tous les emails via cette connexion. Adobe recommande de vérifier avec votre contact technique le nombre d’emails acceptés sur une connexion donnée. L’augmentation de ce nombre peut avoir un grand impact sur le débit Cci.
  • IP d’envoi en Cci  : actuellement, les emails en Cci ne sont pas envoyés par les proxys MTA normaux. En revanche, une connexion directe est ouverte du serveur MTA au serveur de messagerie de destination. Cela signifie que vous devrez peut-être ajouter des adresses IP supplémentaires à la liste autorisée de votre réseau, en fonction de la configuration de votre serveur de messagerie.