Show Menu
SUJETS×

Modes d’exécution

Les modes d’exécution permettent d’optimiser votre instance AEM pour des buts précis : par exemple, pour la création ou la publication, le test, le développement, un intranet ou à d’autres fins.
Vous pouvez :
L’ensemble des paramètres et des définitions sont stockés dans le référentiel et activé en définissant le mode d’exécution .

Modes d’exécution d’installation

Les modes d’exécution d’installation (ou fixes) sont utilisés lors de l’installation, puis restent fixes pendant toute la durée de vie de l’instance. Ils ne peuvent pas être modifiés.
Les modes d’exécution d’installation sont fournis prêts à l’emploi :
  • author
  • publish
  • samplecontent
  • nosamplecontent
Ce sont deux paires de modes d’exécution mutuellement exclusifs. Par exemple, vous pouvez :
  • define either author or publish , not both at the same time
  • combine author with either samplecontent or nosamplecontent (but not both)
Lorsque vous utilisez l’un des modes d’exécution ci-dessus (author, publish, samplecontent, nosamplecontent), la valeur utilisée lors de l’installation définit le mode d’exécution pour toute la durée de vie de cette installation.
Vous ne pouvez pas modifier ces modes d’exécution après l’installation.

Modes d’exécution personnalisés

Vous pouvez également créer vos propres modes d’exécution personnalisés. Ils peuvent être combinés pour créer différents scénarios, par exemple :
  • author + development
  • publish + test
  • publish + test + golive
  • publish + intranet
  • le cas échéant.
Les modes d’exécution personnalisés peuvent également être sélectionnés à chaque démarrage.

Utilisation des modes samplecontent et nosamplecontent

Ces modes permettent de contrôler l’utilisation d’un échantillon de contenu. L’échantillon de contenu est défini avant que le démarrage rapide soit créé et peut comporter des modules, des configurations, etc. :
  • Le mode d’exécution samplecontent (mode par défaut) installe ce contenu.
  • Le mode d’exécution nosamplecontent n’installe pas l’échantillon de contenu.
Le mode d’exécution nosamplecontent est conçu pour les installations de production.

Définition des propriétés de configuration d’un mode d’exécution

Une collection de valeurs pour les propriétés de configuration, utilisée pour un mode d’exécution spécifique, peut être enregistrée dans le référentiel.
Le mode d’exécution est indiqué par un suffixe ajouté au nom du dossier. Cela permet de stocker toutes les configurations dans un seul référentiel. Par exemple :
  • config
    Applicable à tous les modes d’exécution
  • config.author
    Utilisé pour le mode d’exécution Auteur
  • config.publish
    Utilisé pour le mode d’exécution Publication
  • config.<run-mode>
    Utilisé pour le mode d’exécution applicable, par exemple, config
Pour plus d’informations sur la définition des différents nœuds de configuration dans ces dossiers et sur la création de configurations pour des combinaisons de plusieurs modes d’exécution, voir Configuration OSGi dans le référentiel .
Pour les modes d’exécution d’installation (author, par exemple), le mode d’exécution ne peut pas être modifié après l’installation. Cependant, les modifications apportées aux différentes propriétés de configuration seront appliquées au redémarrage.

Définition de lots supplémentaires à installer pour un mode d’exécution

Il est également possible de spécifier des lots supplémentaires à installer pour un mode d’exécution en particulier. Pour ces définitions, les dossiers d’installation sont utilisés pour conserver les lots. Là aussi, le mode d’exécution est indiqué par un préfixe :
  • install.author
  • install.publish
Ces dossiers sont de type nt:folder et doivent contenir le lot approprié.

Démarrage de CQ avec un mode d’exécution spécifique

Si vous avez défini des configurations pour plusieurs modes d’exécution, vous devez définir celle à utiliser au démarrage. Différentes méthodes permettent de spécifier le mode d’exécution à utiliser. La séquence de résolution est la suivante :
Lorsque vous utilisez un serveur d’application, vous pouvez également définir le mode d’exécution dans web.xml .

Utilisation du fichier sling.properties

Vous pouvez utiliser le fichier sling.properties pour définir le mode d’exécution requis :
  1. Modifiez le fichier de configuration :
    <cq-installation-dir>/crx-quickstart/conf/sling.properties
  2. Ajoutez les propriétés suivantes : l’exemple suivant est destiné à l’auteur :
    sling.run.modes=author

Utilisation de l’option -r

A custom run mode can be activated by using the -r option when launching the quickstart. Par exemple, utilisez la commande ci-dessous pour lancer une instance AEM avec le mode d’exécution défini sur dev. ``
java -jar cq-56-p4545.jar -r dev

Utilisation d’une propriété système dans le script de démarrage

Une propriété système dans le script de démarrage peut être utilisée pour spécifier le mode d’exécution.
  • Par exemple, utilisez ce qui suit pour lancer une instance en tant qu’instance de publication de production située aux Etats-Unis :
    -Dsling.run.modes=publish,prod,us

Détection de nom de fichier : attribution d’un nouveau nom au fichier JAR

Les deux modes d’exécution d’installation suivants peuvent être activés en renommant le fichier JAR d’installation avant l’installation :
  • serveur
  • author
Le fichier JAR doit suivre la convention de dénomination :
cq5-<run-mode>-p<port-number>
Par exemple, définissez le mode d’exécution publish en nommant le fichier JAR :
cq5-publish-p4503

Définition du mode d’exécution dans le fichier web.xml (avec un serveur d’application)

Lorsque vous utilisez un serveur d’application, vous pouvez également configurer la propriété :
sling.run.modes
dans le fichier :
WEB-INF/web.xml
Il se trouve dans le fichier  war d’AEM et doit être mis à jour avant le déploiement.
Pour plus d’informations, voir Installation d’AEM avec un serveur d’application .