Show Menu
SUJETS×

Working with AEM Forms Repository

A propos du service Repository
Le service Repository fournit des services de stockage des ressources et de gestion à AEM Forms. When developers create an AEM Forms application, they can deploy the assets in the repository instead of the file system. Les actifs peuvent être constitués de formulaires XML, de formulaires PDF (y compris de formulaires Acrobat), de fragments de formulaire, d’images, de profils, de stratégies, de fichiers SWF, DDX et WSDL, de schémas XML et de données de test.
Prenons l’exemple de l’application Forms suivante nommée Applications/FormsApplication :
Notez qu’un fichier nommé Loan.xdp se trouve dans FormsFolder. Pour accéder à cette conception de formulaire, vous spécifiez le chemin d’accès complet (y compris la version) : Applications/FormsApplication/1.0/FormsFolder/Loan.xdp .
Pour plus d’informations sur la création d’une application Forms à l’aide de Workbench, voir Aide de Workbench.
Le chemin d’accès à une ressource située dans le référentiel AEM Forms est :
Applications/Application-name/Application-version/Folder.../Filename
Les valeurs suivantes illustrent des exemples de valeurs URI :
  • Applications/AppraisalReport/1.0/Forms/FullForm.xdp
  • Applications/AnotherApp/1.1/Assets/picture.jpg
  • Applications/SomeApp/2.0/Resources/Data/XSDs/MyData.xsd
Vous pouvez parcourir le référentiel AEM Forms à l’aide d’un navigateur Web. Pour parcourir le référentiel, saisissez l’URL suivante dans un navigateur Web https://[server name]:[server port]/repository . Vous pouvez vérifier les résultats de démarrage rapide associés à la section Utilisation du référentiel AEM Forms à l’aide d’un navigateur Web. Par exemple, si vous ajoutez du contenu au référentiel AEM Forms, vous pouvez le voir dans un navigateur Web. (See Quick Start (SOAP mode): Writing a resource using the Java API .)
L’API du référentiel fournit un certain nombre d’opérations que vous pouvez utiliser pour stocker et récupérer des informations du référentiel. Par exemple, vous pouvez obtenir une liste de ressources ou récupérer des ressources spécifiques stockées dans le référentiel lorsqu’une ressource est nécessaire dans le cadre du traitement d’une application.
L’API du référentiel ne peut pas être utilisée pour interagir avec Content Services (obsolète). Pour interagir avec Content Services (obsolète), vous utilisez l’API Document Management.
L’API du service Repository vous permet d’effectuer les tâches suivantes :
A l’aide de l’API du référentiel, vous ne pouvez pas gérer le contrôle d’accès aux ressources, rechercher des ressources ou spécifier des relations de ressources à l’aide d’un référentiel ECM.
Lorsqu’un fichier PDF chiffré est écrit dans le référentiel, la fonction d’extraction de relation automatisée ne peut pas être utilisée. Sinon, un fichier PDF chiffré peut être stocké dans le référentiel et récupéré ultérieurement. Le récupérateur peut choisir de déchiffrer le PDF après l’avoir récupéré du référentiel.
For more information about the Repository service, see Services Reference for AEM Forms .

Création de dossiers

Les dossiers (collections de ressources) servent à stocker des objets (fichiers ou ressources) dans des regroupements organisés. Les dossiers peuvent contenir des ressources et d’autres dossiers, également appelés sous-dossiers. Les ressources ne peuvent être stockées que dans un dossier à la fois.
Les fichiers héritent des listes de contrôle d’accès (ACL) des dossiers et les sous-dossiers héritent des listes de contrôle d’accès (ACL) de leurs dossiers parents. Par conséquent, les dossiers parents doivent exister avant de pouvoir créer des dossiers enfants. L'IDE vous permet d'interagir uniquement dossier par dossier, et non fichier par fichier. Vous ne pouvez pas modifier les dossiers de version et il n’est pas nécessaire de le faire ; un dossier ne contient pas de données proprement dites. Il s’agit plutôt d’un conteneur pour les ressources qui contiennent des données. La liste de contrôle d’accès par défaut est une autorisation au niveau du système, ce qui signifie que les utilisateurs doivent disposer d’autorisations au niveau du système (lecture, écriture, traversée, gestion des listes de contrôle d’accès) jusqu’à ce qu’un utilisateur leur donne des autorisations pour un dossier particulier. Les listes ACL ne fonctionnent que dans l'IDE.
For more information about the Repository service, see Services Reference for AEM Forms .

Résumé des étapes

Pour créer un dossier, procédez comme suit :
  1. Incluez des fichiers de projet.
  2. Créez le client de service.
  3. Créez le dossier.
  4. Ecrivez le dossier dans le référentiel.
Inclure les fichiers de projet
Incluez les fichiers nécessaires dans votre projet de développement. Si vous créez une application cliente à l’aide de Java, incluez les fichiers JAR nécessaires. Si vous utilisez des services Web, incluez les fichiers proxy.
Création du client de service
Avant de pouvoir créer une collection de ressources par programmation, vous devez établir une connexion et fournir des informations d’identification. Pour ce faire, vous devez créer un client de service.
Création du dossier
Appelez la méthode du service Repository pour créer la collecte de ressources et renseigner la collecte de ressources avec des informations d’identification, y compris son UUID, son nom de dossier et sa description.
Ecrivez le dossier dans le référentiel
Appelez la méthode du service Repository pour écrire la collection de ressources, en spécifiant l’URI du dossier cible.
Voir également

Création de dossiers à l’aide de l’API Java

Créez un dossier à l’aide de l’API du service Repository (Java) :
  1. Inclure les fichiers de projet
    Incluez des fichiers de projet dans le chemin de classe de votre projet Java.
  2. Création du client de service
    Créez un ResourceRepositoryClient objet en utilisant son constructeur et en transmettant un ServiceClientFactory objet contenant des propriétés de connexion.
  3. Création du dossier
    Pour créer une collection de ressources, vous devez d’abord créer un com.adobe.repository.infomodel.bean.RepositoryInfomodelFactoryBean objet.
    Appelez la méthode repositoryInfomodelFactoryBean newResourceCollection de l’objet et transmettez les paramètres suivants :
    • Identifiant com.adobe.repository.infomodel.Id UUID à affecter à la ressource.
    • Identifiant com.adobe.repository.infomodel.Lid UUID à affecter à la ressource.
    • Un java.lang.String nom contenant le nom de la collection de ressources. Par exemple, FormsFolder .
    La méthode renvoie un com.adobe.repository.infomodel.bean.ResourceCollection objet représentant le nouveau dossier.
    Définissez la description du dossier à l’aide de la setDescription méthode et transmettez le paramètre suivant :
    • Description String de la collection de ressources. Dans cet exemple, "test Folder" est utilisé .
  4. Ecrivez le dossier dans le référentiel
    Appelez la méthode ResourceRepositoryClient de l’objet et transmettez l’URI du dossier et de l’ writeResource ResourceCollection objet. Par exemple, l’URI du dossier peut être la valeur suivante /Applications/FormsApplication/1.0/ .
    La méthode renvoie une instance de l’ com.adobe.repository.infomodel.bean.Resource objet nouvellement créé. Vous pouvez, par exemple, récupérer la valeur d’identificateur de la nouvelle ressource en appelant la com.adobe.repository.infomodel.bean.Resource getId méthode de l’objet.
Voir également

Création de dossiers à l’aide de l’API de service Web

Créez un dossier à l’aide de l’API du service de référentiel (service Web) :
  1. Inclure les fichiers de projet
    • Créez un assembly client Microsoft .NET qui consomme le fichier WSDL du référentiel à l'aide de base64.
    • Référencez l'assembly client Microsoft .NET.
  2. Création du client de service
    A l'aide de l'assembly client Microsoft .NET, créez un RepositoryServiceService objet en appelant son constructeur par défaut. Définissez sa Credentials propriété à l’aide d’un System.Net.NetworkCredential objet contenant le nom d’utilisateur et le mot de passe.
  3. Création du dossier
    Créez le dossier à l’aide du constructeur par défaut de la ResourceCollection classe et transmettez les paramètres suivants :
    • Un Id objet, qui est créé en appelant le constructeur par défaut de la Id classe et affecté au Resource id champ de l’objet.
    • Un Lid objet, qui est créé en appelant le constructeur par défaut de la Lid classe et affecté au Resource lid champ de l’objet.
    • Chaîne contenant le nom de la collection de ressources, qui est affectée au Resource name champ de l’objet. Le nom utilisé dans cet exemple est "testfolder" .
    • Chaîne contenant la description de la collection de ressources, qui est affectée au Resource description champ de l’objet. La description utilisée dans cet exemple est "test folder" .
  4. Ecrivez le dossier dans le référentiel
    Appelez la méthode RepositoryServiceService writeResource de l’objet et transmettez les paramètres suivants :
    • Chemin d’accès où le dossier doit être créé.
    • Objet ResourceCollection représentant le dossier.
    • Transmettez null les deux autres paramètres.
Voir également

Ecriture de ressources

Vous pouvez créer des ressources à un emplacement donné dans le référentiel. La taille du fichier naturel est soumise à des limitations de base de données et au délai d’expiration de session. Pour la configuration par défaut, les fichiers sont limités à 25 Mo. Pour augmenter ou diminuer la taille maximale du fichier, vous devez modifier la configuration de la base de données.
Ecrire des ressources équivaut à stocker des données dans le référentiel. Une fois que vous écrivez une ressource dans le référentiel, elle devient accessible à tous les clients de l’écosystème du référentiel. Lorsque vous créez des ressources, telles que des schémas XML, des fichiers XDP et des fichiers XSD, dans le référentiel, le contenu est analysé en fonction du type MIME. Si le type MIME est pris en charge, l’analyseur détermine s’il existe une relation implicite avec un autre contenu. Par exemple, si une feuille de style en cascade (CSS) comporte une URL relative qui fait référence à une page CSS commune, vous devez également envoyer la page CSS commune dans le référentiel. La relation entre les deux ressources est stockée en tant que relation en attente pour une période non ajustable de 30 jours. Lorsque vous envoyez la page CSS commune au référentiel au cours de la période de 30 jours, la relation est formée.
Lorsque vous créez une ressource, la liste de contrôle d’accès (ACL) est héritée du dossier parent. Le dossier racine dispose d’autorisations au niveau du système jusqu’à la création d’une ressource ou d’un dossier initial, auquel moment les autorisations ACL par défaut sont attribuées à la ressource ou au dossier.
Vous pouvez écrire des ressources par programmation à l’aide de l’API Java du service Repository ou de l’API du service Web.
For more information about the Repository service, see Services Reference for AEM Forms .

Résumé des étapes

Pour écrire une ressource, procédez comme suit :
  1. Incluez des fichiers de projet.
  2. Créez un client de service Repository.
  3. Spécifiez l’URI de la ressource à lire.
  4. Lisez la ressource.
Inclure les fichiers de projet
Incluez les fichiers nécessaires dans votre projet de développement. Si vous créez une application cliente à l’aide de Java, incluez les fichiers JAR nécessaires. Si vous utilisez des services Web, incluez les fichiers proxy.
Création du client de service
Avant de pouvoir lire une ressource par programmation, vous devez établir une connexion et fournir des informations d’identification. Pour ce faire, vous devez créer un client de service.
Spécifiez l’URI du dossier cible pour la ressource.
Créez une chaîne contenant l’URI de la ressource à lire. La syntaxe comprend des barres obliques, comme dans cet exemple : "/ path / folder ".
Création de la ressource
Appelez la méthode du service Repository pour créer la ressource et renseignez la ressource avec des informations d’identification, y compris son UUID, son nom et sa description.
Spécifier le contenu de la ressource
Appelez la méthode du service Repository pour créer du contenu de ressource et stocker ce contenu dans la ressource.
Ecrire la ressource dans le dossier cible
Appelez la méthode du service Repository pour écrire la ressource, en spécifiant l’URI du dossier cible.
Voir également

Ecriture de ressources à l’aide de l’API Java

Ecrivez une ressource à l’aide de l’API du service Repository (Java) :
  1. Inclure les fichiers de projet
    Incluez les fichiers JAR client dans le chemin de classe de votre projet Java.
  2. Création du client de service
    Créez un ResourceRepositoryClient objet en utilisant son constructeur et en transmettant un ServiceClientFactory objet contenant des propriétés de connexion.
  3. Spécifiez l’URI du dossier cible pour la ressource.
    Spécifiez l’URI du dossier cible pour la ressource. Dans ce cas, étant donné que la ressource nommée testResource sera stockée dans le dossier nommé testFolder , l’URI du dossier est "/testFolder" . L’URI est stocké sous la forme d’un java.lang.String objet.
  4. Création de la ressource
    Pour créer une ressource, vous devez d’abord créer un com.adobe.repository.infomodel.bean.RepositoryInfomodelFactoryBean objet.
    Appelez la RepositoryInfomodelFactoryBean méthode de l’ newResource objet, qui crée un com.adobe.repository.infomodel.bean.Resource objet. Dans cet exemple, les paramètres suivants sont fournis :
    • Un com.adobe.repository.infomodel.Id objet, créé en appelant le constructeur par défaut pour la Id classe.
    • Un com.adobe.repository.infomodel.Lid objet, créé en appelant le constructeur par défaut pour la Lid classe.
    • Un nom java.lang.String contenant le nom de fichier de la ressource.
    Pour spécifier la description de la ressource, appelez la Resource setDescription méthode de l’objet et transmettez une chaîne contenant la description. Dans cet exemple, la description est "test resource" .
  5. Spécifier le contenu de la ressource
    Pour créer du contenu pour la ressource, appelez la RepositoryInfomodelFactoryBean méthode de l’objet, qui renvoie un newResourceContent com.adobe.repository.infomodel.bean.ResourceContent objet. Add content to the ResourceContent object. Dans cet exemple, vous effectuez les tâches suivantes :
    • Appel de la ResourceContent méthode de l’ setDataDocument objet et transmission d’un com.adobe.idp.Document objet
    • Appel de la ResourceContent méthode de l’ setSize objet et transmission de la taille en octets de l’ Document objet
    Ajoutez le contenu à la ressource en appelant la Resource méthode de l’objet et en transmettant l’ setContent ResourceContent objet. For more information, see AEM Forms API Reference .
  6. Ecrire la ressource dans le dossier cible
    Appelez la méthode ResourceRepositoryClient de l’objet et transmettez l’URI du dossier, ainsi que l’ writeResource Resource objet.
Voir également

Ecrire des ressources à l’aide de l’API de service Web

Ecrivez une ressource à l’aide de l’API du service de référentiel (service Web) :
  1. Inclure les fichiers de projet
    • Créez un assembly client Microsoft .NET qui consomme le fichier WSDL du référentiel à l'aide de base64.
    • Référencez l'assembly client Microsoft .NET.
  2. Création du client de service
    A l'aide de l'assembly client Microsoft .NET, créez un RepositoryServiceService objet en appelant son constructeur par défaut. Définissez sa Credentials propriété à l’aide d’un System.Net.NetworkCredential objet contenant le nom d’utilisateur et le mot de passe.
  3. Spécifiez l’URI du dossier cible pour la ressource.
    Spécifiez l’URI du dossier cible pour la ressource. Dans ce cas, étant donné que la ressource nommée testResource sera stockée dans le dossier nommé testFolder , l’URI du dossier est "/testFolder" . Lorsque vous utilisez un langage compatible avec Microsoft .NET Framework (C#, par exemple), stockez l’URI dans un System.String objet.
  4. Création de la ressource
    Pour créer une ressource, appelez le constructeur par défaut de la Resource classe. Dans cet exemple, les informations suivantes sont stockées dans l’ Resource objet :
    • Un com.adobe.repository.infomodel.Id objet, qui est créé en appelant le constructeur par défaut de la Id classe et affecté au Resource champ de l’ id objet.
    • Un com.adobe.repository.infomodel.Lid objet, qui est créé en appelant le constructeur par défaut de la Lid classe et affecté au Resource champ de l’ lid objet.
    • Chaîne contenant le nom de fichier de la ressource, qui est affectée au Resource name champ de l’objet. Le nom utilisé dans cet exemple est "testResource" .
    • Chaîne contenant la description de la ressource, affectée au Resource description champ de l’objet. La description utilisée dans cet exemple est "test resource" .
  5. Spécifier le contenu de la ressource
    Pour créer du contenu pour la ressource, appelez le constructeur par défaut de la ResourceContent classe. Ajoutez ensuite du contenu à l’ ResourceContent objet. Dans cet exemple, vous effectuez les tâches suivantes :
    • Affectation d’un BLOB objet contenant un document au ResourceContent dataDocument champ de l’objet.
    • Attribuez la taille en octets de l’ BLOB objet au ResourceContent size champ de l’objet.
    Ajoutez le contenu à la ressource en affectant l’ ResourceContent objet au Resource content champ de l’objet.
  6. Ecrire la ressource dans le dossier cible
    Appelez la méthode RepositoryServiceService de l’objet et transmettez l’URI du dossier, ainsi que l’ writeResource Resource objet. Transmettez null les deux autres paramètres.
Voir également

Liste des ressources

Vous pouvez découvrir des ressources en répertoriant les ressources. Une requête est exécutée sur le référentiel pour rechercher toutes les ressources liées à une collection de ressources donnée.
Une fois vos ressources organisées, vous pouvez examiner la structure que vous avez créée en voyant une branche particulière de la structure, comme vous le feriez dans un système d'exploitation.
La liste des ressources fonctionne par relation : ressources sont des membres de dossiers. L'appartenance est représentée par une relation de type "membre de". Lorsque vous répertoriez des ressources dans un dossier donné, vous recherchez des ressources liées à un dossier donné par la relation "membre de". Les relations sont directionnelles : un membre d’une relation a une source qui est un membre de la cible. La source est la ressource; la cible est le dossier parent.
For more information about the Repository service, see Services Reference for AEM Forms .

Résumé des étapes

Pour répertorier les ressources, procédez comme suit :
  1. Incluez des fichiers de projet.
  2. Créez le client de service.
  3. Spécifiez le chemin d’accès au dossier.
  4. Récupérez la liste des ressources.
Inclure les fichiers de projet
Incluez les fichiers nécessaires dans votre projet de développement. Si vous créez une application cliente à l’aide de Java, incluez les fichiers JAR nécessaires. Si vous utilisez des services Web, incluez les fichiers proxy.
Création du client de service
Avant de pouvoir créer une collection de ressources par programmation, vous devez établir une connexion et fournir des informations d’identification. Pour ce faire, vous devez créer un client de service.
Définition du chemin d’accès au dossier
Créez une chaîne contenant le chemin du dossier contenant les ressources. La syntaxe comprend des barres obliques, comme dans cet exemple : "/ path / folder ".
Récupérer la liste des ressources
Appelez la méthode du service Repository pour récupérer la liste des ressources, en spécifiant le chemin d’accès du dossier cible.
Voir également

Répertorier les ressources à l’aide de l’API Java

Répertorier les ressources à l’aide de l’API du service Repository (Java) :
  1. Inclure les fichiers de projet
    Incluez les fichiers JAR client dans le chemin de classe de votre projet Java.
  2. Création du client de service
    Créez un ResourceRepositoryClient objet en utilisant son constructeur et en transmettant un ServiceClientFactory objet contenant des propriétés de connexion.
  3. Définition du chemin d’accès au dossier
    Spécifiez l’URI de la collection de ressources à interroger. Dans ce cas, son URI est "/testFolder" . L’URI est stocké sous la forme d’un java.lang.String objet.
  4. Récupérer la liste des ressources
    Appelez la méthode ResourceRepositoryClient listMembers de l’objet et transmettez l’URI du dossier.
    La méthode renvoie un java.util.List nombre d’ com.adobe.repository.infomodel.bean.Resource objets qui sont la source d’un com.adobe.repository.infomodel.bean.Relation de type Relation.TYPE_MEMBER_OF et dont l’URI de collecte de ressources est la cible. Vous pouvez effectuer une itération List pour récupérer chacune des ressources. Dans cet exemple, le nom et la description de chaque ressource sont affichés.
Voir également

Répertorier les ressources à l’aide de l’API de service Web

Répertorier les ressources à l’aide de l’API du service Repository (service Web) :
  1. Inclure les fichiers de projet
    • Créez un assembly client Microsoft .NET qui consomme le fichier WSDL du référentiel.
    • Référencez l'assembly client Microsoft .NET.
  2. Création du client de service
    A l'aide de l'assembly client Microsoft .NET, créez un RepositoryServiceService objet en appelant son constructeur par défaut. Définissez sa Credentials propriété à l’aide d’un System.Net.NetworkCredential objet contenant le nom d’utilisateur et le mot de passe.
  3. Définition du chemin d’accès au dossier
    Spécifiez une chaîne contenant l’URI du dossier à interroger. Dans ce cas, son URI est "/testFolder" . Lorsque vous utilisez un langage compatible avec Microsoft .NET Framework (C#, par exemple), stockez l’URI dans un System.String objet.
  4. Récupérer la liste des ressources
    Appelez la méthode RepositoryServiceService listMembers de l’objet et transmettez l’URI du dossier comme premier paramètre. Transmettez null les deux autres paramètres.
    La méthode renvoie un tableau d’objets pouvant être projetés vers Resource des objets. Vous pouvez effectuer une itération dans le tableau d’objets pour récupérer chacune des ressources associées. Dans cet exemple, le nom et la description de chaque ressource sont affichés.
Voir également

Ressources de lecture

Vous pouvez récupérer des ressources à partir d’un emplacement donné dans le référentiel afin de lire leur contenu et leurs métadonnées. Le flux de travail est recto par un formulaire d’initialisation. Le processus dispose de toutes les autorisations nécessaires pour lire le formulaire. Le système récupère le formulaire de données et lit le contenu du référentiel. Le référentiel permet d’accéder au contenu et aux métadonnées (la possibilité même de connaître la ressource existe).
Le référentiel comporte les quatre types d’autorisations suivants :
  • traverse : vous permet de répertorier les ressources ; c’est-à-dire pour lire les métadonnées de ressource, mais pas le contenu de la ressource
  • lire : vous permet de lire le contenu des ressources
  • write : vous permet d'écrire le contenu des ressources
  • gestion des listes de contrôle d'accès (ACL) : permet de manipuler les listes de contrôle d’accès sur les ressources
Les utilisateurs ne peuvent exécuter les processus que s’ils sont autorisés à exécuter le processus. Les utilisateurs IDE ont besoin d’autorisations de lecture et de traversée pour se synchroniser avec le référentiel. Les listes de contrôle d’accès s’appliquent uniquement au moment de la conception, car l’exécution se produit dans le contexte du système.
Vous pouvez programmer la lecture des ressources à l’aide de l’API Java du service Repository ou de l’API du service Web.
For more information about the Repository service, see Services Reference for AEM Forms .

Résumé des étapes

Pour lire une ressource, procédez comme suit :
  1. Incluez des fichiers de projet.
  2. Créez un client de service Repository.
  3. Spécifiez l’URI de la ressource à lire.
  4. Lisez la ressource.
Inclure les fichiers de projet
Incluez les fichiers nécessaires dans votre projet de développement. Si vous créez une application cliente à l’aide de Java, incluez les fichiers JAR nécessaires. Si vous utilisez des services Web, incluez les fichiers proxy.
Création du client de service
Avant de pouvoir lire une ressource par programmation, vous devez établir une connexion et fournir des informations d’identification. Pour ce faire, vous devez créer un client de service.
Spécifiez l’URI de la ressource à lire.
Créez une chaîne contenant l’URI de la ressource à lire. La syntaxe comprend des barres obliques, comme dans cet exemple : "/ path / resource ".
Lire la ressource
Appelez la méthode du service Repository pour lire la ressource, en spécifiant l’URI.
Voir également

Lire les ressources à l’aide de l’API Java

Lisez une ressource à l’aide de l’API du service Repository (Java) :
  1. Inclure les fichiers de projet
    Incluez les fichiers JAR client dans le chemin de classe de votre projet Java.
  2. Création du client de service
    Créez un ResourceRepositoryClient objet en utilisant son constructeur et en transmettant un ServiceClientFactory objet contenant des propriétés de connexion.
  3. Spécifiez l’URI de la ressource à lire.
    Spécifiez une valeur de chaîne qui représente l’URI de la ressource à récupérer. Par exemple, en supposant que la ressource soit nommée testResource et se trouve dans un dossier appelé testFolder , spécifiez /testFolder/testResource .
  4. Lire la ressource
    Appelez la méthode ResourceRepositoryClient readResource de l’objet et transmettez l’URI de la ressource en tant que paramètre. Cette méthode renvoie une Resource instance qui représente la ressource.
Voir également

Lecture de ressources à l’aide de l’API de service Web

Lisez une ressource à l’aide de l’API du service de référentiel (service Web) :
  1. Inclure les fichiers de projet
  2. Création du client de service
    A l'aide de l'assembly client Microsoft .NET, créez un RepositoryServiceService objet en appelant son constructeur par défaut. Définissez sa Credentials propriété à l’aide d’un System.Net.NetworkCredential objet contenant le nom d’utilisateur et le mot de passe.
  3. Spécifiez l’URI de la ressource à lire.
    Spécifiez une chaîne contenant l’URI de la ressource à récupérer. Dans ce cas, puisque la ressource nommée testResource se trouve dans le dossier nommé testFolder , son URI est "/testFolder/testResource" . Lorsque vous utilisez un langage compatible avec Microsoft .NET Framework (C#, par exemple), stockez l’URI dans un System.String objet.
  4. Lire la ressource
    Appelez la méthode RepositoryServiceService readResource de l’objet et transmettez l’URI de la ressource comme premier paramètre. Transmettez null les deux autres paramètres.
Voir également

Mise à jour des ressources

Vous pouvez récupérer et mettre à jour le contenu des ressources dans le référentiel. Lorsque vous mettez à jour des ressources, le contrôle d’accès à ces ressources reste inchangé entre les versions. Lors d’une mise à jour, vous avez la possibilité d’incrémenter la version majeure. Si vous ne choisissez pas d’incrémenter la version majeure, la version mineure est automatiquement mise à jour.
Lorsque vous mettez à jour une ressource, la nouvelle version est créée en fonction des attributs de ressource spécifiés. Lorsque vous mettez à jour une ressource, vous spécifiez deux paramètres importants : l’URI cible et une instance de ressource contenant toutes les métadonnées mises à jour. Il est important de noter que si vous ne modifiez pas un attribut donné (par exemple, le nom), l’attribut est toujours requis dans l’instance que vous transmettez. Les relations créées lors de l’analyse du contenu sont ajoutées à la version spécifique et ne sont pas avancées, sauf indication contraire.
Par exemple, si vous mettez à jour un fichier XDP contenant des références à d’autres ressources, ces références supplémentaires seront également enregistrées. Supposons que form.xdp version 1.0 comporte deux références externes : un logo et une feuille de style, et vous mettez ensuite à jour le fichier form.xdp afin qu’il comporte désormais trois références : un logo, une feuille de style et un fichier de schéma. Pendant la mise à jour, le référentiel ajoute la troisième relation (au fichier de schéma) à sa table de relations en attente. Une fois le fichier de schéma présent dans le référentiel, la relation est automatiquement formée. Cependant, si form.xdp version 2.0 n’utilise plus le logo, form.xdp version 2.0 n’aura pas de relation avec le logo.
Toutes les opérations de mise à jour sont atomiques et transactionnelles. Par exemple, si deux utilisateurs lisent la même ressource et décident tous deux de mettre à jour la version 1.0 vers la version 2.0, l’un d’eux réussira et l’autre échouera, l’intégrité du référentiel sera conservée et un message confirmant la réussite ou l’échec sera envoyé. Si la transaction n’est pas validée, elle est restaurée en cas d’échec de la base de données et expire ou est restaurée selon le serveur d’applications.
Vous pouvez mettre à jour les ressources par programmation à l’aide de l’API Java du service Repository ou de l’API du service Web.
For more information about the Repository service, see Services Reference for AEM Forms .

Résumé des étapes

Pour mettre à jour une ressource, procédez comme suit :
  1. Incluez des fichiers de projet.
  2. Créez un client de service Repository.
  3. Récupérez la ressource à mettre à jour.
  4. Mettez à jour la ressource.
Inclure les fichiers de projet
Incluez les fichiers nécessaires dans votre projet de développement. Si vous créez une application cliente à l’aide de Java, incluez les fichiers JAR nécessaires. Si vous utilisez des services Web, incluez les fichiers proxy.
Création du client de service
Avant de pouvoir lire une ressource par programmation, vous devez établir une connexion et fournir des informations d’identification. Pour ce faire, vous devez créer un client de service.
Récupérer la ressource à mettre à jour
Lisez la ressource. Pour plus d’informations, voir Lecture des ressources .
Mettre à jour la ressource
Définissez les nouvelles informations dans la ressource et appelez la méthode du service Repository pour mettre à jour la ressource, en spécifiant l'URI, la ressource mise à jour et la manière dont les informations de version doivent être mises à jour.
Voir également

Mise à jour des ressources à l’aide de l’API Java

Mettez à jour une ressource à l’aide de l’API du service Repository (Java) :
  1. Inclure les fichiers de projet
    Incluez les fichiers JAR client dans le chemin de classe de votre projet Java.
  2. Création du client de service
    Créez un ResourceRepositoryClient objet en utilisant son constructeur et en transmettant un ServiceClientFactory objet contenant des propriétés de connexion.
  3. Récupérer la ressource à mettre à jour
    Spécifiez l’URI de la ressource pour récupérer et lire la ressource. Dans cet exemple, l’URI de la ressource est "/testFolder/testResource" .
  4. Mettre à jour la ressource
    Mettez à jour les informations de l’ Resource objet. Dans cet exemple, pour mettre à jour la description, appelez la Resource setDescription méthode de l’objet et transmettez la nouvelle chaîne de description en tant que paramètre.
    Appelez ensuite la ServiceClientFactory updateResource méthode de l’objet, puis transmettez les paramètres suivants :
    • Objet java.lang.String contenant l’URI de la ressource.
    • Objet Resource contenant les informations de ressource mises à jour.
    • Valeur boolean indiquant si la version principale ou secondaire doit être mise à jour. Dans cet exemple, une valeur de true est transmise pour indiquer que la version majeure doit être incrémentée.
Voir également

Mise à jour des ressources à l’aide de l’API de service Web

Mettez à jour une ressource à l’aide de l’API Repository (service Web) :
  1. Inclure les fichiers de projet
    • Créez un assembly client Microsoft .NET qui consomme le fichier WSDL du référentiel.
    • Référencez l'assembly client Microsoft .NET.
  2. Création du client de service
    A l'aide de l'assembly client Microsoft .NET, créez un RepositoryServiceService objet en appelant son constructeur par défaut. Définissez sa Credentials propriété à l’aide d’un System.Net.NetworkCredential objet contenant le nom d’utilisateur et le mot de passe.
  3. Récupérer la ressource à mettre à jour
    Spécifiez l’URI de la ressource à récupérer et lisez-la. Dans cet exemple, l’URI de la ressource est "/testFolder/testResource" . Pour plus d’informations, voir Lecture des ressources .
  4. Mettre à jour la ressource
    Mettez à jour les informations de l’ Resource objet. Dans cet exemple, pour mettre à jour la description, affectez une nouvelle valeur au champ de l’ Resource objet description .
  5. Appelez la méthode RepositoryServiceService updateResource de l’objet et transmettez les paramètres suivants :
    • Objet System.String contenant l’URI de la ressource.
    • Objet Resource contenant les informations de ressource mises à jour.
    • Valeur boolean indiquant si la version principale ou secondaire doit être mise à jour. Dans cet exemple, une valeur de true est transmise pour indiquer que la version majeure doit être incrémentée.
    • Transmettez null les deux paramètres restants.
Voir également

Recherche de ressources

Vous pouvez créer des requêtes utilisées pour rechercher des ressources dans le référentiel, y compris l’historique, les ressources connexes et les propriétés.
Vous pouvez récupérer des ressources connexes afin de déterminer les dépendances entre un formulaire et ses fragments. Par exemple, si vous disposez d’un formulaire, vous pouvez déterminer les fragments ou les ressources externes qu’il utilise. Si vous disposez d’une image, vous pouvez également savoir quels formulaires utilisent cette image. Vous pouvez également rechercher des ressources connexes à l’aide du filtrage basé sur les propriétés. Vous pouvez, par exemple, rechercher toutes les images utilisées par un formulaire portant un nom spécifique ou rechercher toutes les images utilisées par un formulaire portant un nom spécifique. Vous pouvez également effectuer des recherches à l’aide des propriétés de ressource. Par exemple, vous pouvez lancer une requête pour rechercher tous les formulaires ou ressources dont le nom commence par une chaîne donnée qui peut inclure des caractères génériques "%" et "_". N'oubliez pas que les recherches basées sur les propriétés ne sont pas basées sur les relations ; ces recherches reposent sur l’hypothèse que vous connaissez une ressource donnée.
Instructions de requête
Une requête contient une ou plusieurs instructions qui sont logiquement jointes avec des conditions. Une instruction se compose d’un opérande de gauche, d’un opérateur et d’un opérande de droite. En outre, vous pouvez spécifier l’ordre de tri à utiliser pour les résultats de la recherche. L’ordre de tri contient des informations équivalentes à une ORDER BY clause SQL et comprend des éléments qui contiennent les attributs sur lesquels la recherche a été basée, ainsi qu’une valeur indiquant si l’ordre croissant ou décroissant doit être utilisé.
Vous pouvez rechercher des ressources par programmation à l’aide de l’API Java du service Repository. Actuellement, il n’est pas possible d’utiliser l’API du service Web pour rechercher des ressources.
Comportement de tri
L’ordre de tri n’est pas respecté lors de l’appel de la ResourceRepositoryClient searchProperties méthode de l’objet et de la spécification d’un ordre de tri. Supposons, par exemple, que vous créiez une ressource avec trois propriétés personnalisées, où les noms d’attribut sont name , secondName et asecondName . Vous créez ensuite un élément d’ordre de tri sur le nom de l’attribut et définissez la ascending valeur sur true .
Ensuite, vous appelez la méthode ResourceRepositoryClient searchProperties de l’objet et passez dans l’ordre de tri. La recherche renvoie la ressource appropriée, avec les trois propriétés. Toutefois, les propriétés ne sont pas triées par nom d’attribut. Ils sont renvoyés dans l’ordre dans lequel ils ont été ajoutés : name , secondName et asecondName .
For more information about the Repository service, see Services Reference for AEM Forms .

Résumé des étapes

Pour rechercher des ressources, procédez comme suit :
  1. Incluez des fichiers de projet.
  2. Créez un client de service Repository.
  3. Spécifiez le dossier cible pour la recherche.
  4. Spécifiez les attributs utilisés dans la recherche.
  5. Créez la requête utilisée dans la recherche.
  6. Créez l’ordre de tri des résultats de la recherche.
  7. Recherchez les ressources.
  8. Récupérez les ressources des résultats de la recherche.
Inclure les fichiers de projet
Incluez les fichiers nécessaires dans votre projet de développement. Si vous créez une application cliente à l’aide de Java, incluez les fichiers JAR nécessaires. Si vous utilisez des services Web, incluez les fichiers proxy.
Création du client de service
Avant de pouvoir lire une ressource par programmation, vous devez établir une connexion et fournir des informations d’identification. Pour ce faire, vous devez créer un client de service.
Spécifier le dossier cible pour la recherche
Créez une chaîne contenant le chemin de base à partir duquel effectuer la recherche. La syntaxe comprend des barres obliques, comme dans cet exemple : "/ path / folder ".
Spécifier les attributs utilisés dans la recherche
Vous pouvez baser votre recherche sur les attributs contenus dans les ressources. Spécifiez les valeurs des attributs sur lesquels effectuer la recherche.
Créer la requête utilisée dans la recherche
Créez une requête à l’aide d’instructions et de conditions. Chaque instruction spécifie l’attribut sur lequel baser la recherche, la condition à utiliser et la valeur d’attribut à utiliser dans la recherche.
Création de l'ordre de tri des résultats de la recherche
L’ordre de tri est composé d’éléments, chacun d’eux contenant l’un des attributs utilisés dans la recherche et une valeur indiquant si l’ordre croissant ou décroissant doit être utilisé.
Rechercher les ressources
Recherchez les ressources à l’aide du dossier, de la requête et de l’ordre de tri. En outre, indiquez la profondeur de la recherche et une limite supérieure du nombre de résultats à renvoyer.
Récupérer les ressources des résultats de la recherche
Effectuez une itération dans la liste des ressources renvoyées et extrayez les informations pour un traitement ultérieur.
Voir également

Rechercher des ressources à l’aide de l’API Java

Recherchez une ressource à l’aide de l’API du service Repository (Java) :
  1. Inclure les fichiers de projet
    Incluez les fichiers JAR client dans le chemin de classe de votre projet Java.
  2. Création du client de service
    Créez un ResourceRepositoryClient objet en utilisant son constructeur et en transmettant un ServiceClientFactory objet contenant des propriétés de connexion.
  3. Spécifier le dossier cible pour la recherche
    Spécifiez l’URI du chemin de base à partir duquel exécuter la recherche. Dans cet exemple, l’URI de la ressource est /testFolder .
  4. Spécifier les attributs utilisés dans la recherche
    Spécifiez les valeurs des attributs sur lesquels effectuer la recherche. Les attributs existent dans un com.adobe.repository.infomodel.bean.Resource objet. Dans cet exemple, la recherche sera effectuée sur l'attribut name; par conséquent, un java.lang.String contenant le nom de l’ Resource objet est utilisé, testResource dans ce cas.
  5. Créer la requête utilisée dans la recherche
    Pour créer une requête, créez un com.adobe.repository.query.Query objet en appelant le constructeur par défaut de la Query classe et ajoutez des instructions à la requête.
    Pour créer une instruction, appelez le constructeur de la com.adobe.repository.query.Query.Statement classe et transmettez les paramètres suivants :
    • Opérande de gauche contenant la constante d’attribut de ressource. Dans cet exemple, puisque le nom de la ressource est utilisé comme base de la recherche, la valeur statique Resource.ATTRIBUTE_NAME est utilisée.
    • Opérateur contenant la condition utilisée dans la recherche de l’attribut. L'opérateur doit être l'une des constantes statiques de la Query.Statement classe. Dans cet exemple, la valeur statique Query.Statement.OPERATOR_BEGINS_WITH est utilisée.
    • opérande de droite contenant la valeur d’attribut sur laquelle effectuer la recherche. Dans cet exemple, l’attribut name, String contenant la valeur "testResource" , est utilisé.
    Spécifiez l’espace de noms de l’opérande de gauche en appelant la Query.Statement méthode de l’objet et en transmettant l’une des valeurs statiques contenues dans la setNamespace com.adobe.repository.infomodel.bean.ResourceProperty classe. Dans cet exemple, ResourceProperty.RESERVED_NAMESPACE_REPOSITORY est utilisé.
    Ajoutez chaque instruction à la requête en appelant la Query méthode de l’objet et en transmettant l’ addStatement Query.Statement objet.
  6. Création de l'ordre de tri des résultats de la recherche
    Pour spécifier l’ordre de tri utilisé dans les résultats de la recherche, créez un com.adobe.repository.query.sort.SortOrder objet en appelant le constructeur par défaut de la SortOrder classe, puis ajoutez des éléments à l’ordre de tri.
    Pour créer un élément pour l’ordre de tri, appelez l’un des constructeurs de la com.adobe.repository.query.sort.SortOrder.Element classe. Dans cet exemple, puisque le nom de la ressource est utilisé comme base de la recherche, la valeur statique Resource.ATTRIBUTE_NAME est utilisée comme premier paramètre et l’ordre croissant ( boolean valeur de true ) est spécifié comme second paramètre.
    Ajoutez chaque élément à l’ordre de tri en appelant la SortOrder méthode de l’objet et en transmettant l’ addSortElement SortOrder.Element objet.
  7. Rechercher les ressources
    Pour effectuer une recherche resources en fonction des propriétés d’attribut, appelez la ResourceRepositoryClient searchProperties méthode de l’objet et transmettez les paramètres suivants :
    • Un String chemin de base à partir duquel exécuter la recherche. Dans ce cas, "/testFolder" est utilisé.
    • Requête utilisée dans la recherche.
    • Profondeur de la recherche. Dans ce cas, com.adobe.repository.infomodel.bean.ResourceCollection.DEPTH_INFINITE est utilisé pour indiquer que le chemin de base et tous ses dossiers doivent être utilisés.
    • Valeur int indiquant la première ligne à partir de laquelle sélectionner le jeu de résultats non paginé. Dans cet exemple, 0 est spécifié.
    • Valeur int indiquant le nombre maximal de résultats à renvoyer. Dans cet exemple, 10 est spécifié.
    • Ordre de tri utilisé dans la recherche.
    La méthode renvoie un java.util.List nombre d’ Resource objets dans l’ordre de tri spécifié.
  8. Récupérer les ressources des résultats de la recherche
    Pour récupérer les ressources contenues dans le résultat de la recherche, effectuez une itération dans le fichier List et convertissez chaque objet en un Resource afin d’extraire ses informations. Dans cet exemple, le nom de chaque ressource est affiché.
Voir également

Création de relations de ressources

Vous pouvez spécifier des relations entre les ressources dans le référentiel. Il existe trois types de relations :
  • Dépendance : une relation dans laquelle une ressource dépend d’autres ressources, ce qui signifie que toutes les ressources connexes sont nécessaires dans le référentiel.
  • Appartenance (système de fichiers) : relation dans laquelle une ressource se trouve dans un dossier donné.
  • Personnalisé : une relation que vous spécifiez entre les ressources. Par exemple, si une ressource a été abandonnée et qu’une autre ressource a été introduite dans le référentiel, vous pouvez spécifier votre propre relation de remplacement.
Vous pouvez créer vos propres relations personnalisées. Par exemple, si vous stockez un fichier HTML dans le référentiel et qu’il utilise une image, vous pouvez spécifier une relation personnalisée pour relier le fichier HTML à l’image (puisque normalement, seuls les fichiers XML sont associés aux images à l’aide d’une relation de dépendance définie par le référentiel). Un autre exemple de relation personnalisée serait si vous vouliez créer une vue différente du référentiel avec une structure de graphique cyclique au lieu d'une structure d'arborescence. Vous pouvez définir un graphique circulaire avec une visionneuse pour parcourir ces relations. Enfin, vous pouvez indiquer qu’une ressource remplace une autre ressource, même si les deux ressources sont complètement différentes. Dans ce cas, vous pouvez définir un type de relation en dehors de la plage réservée et créer une relation entre ces deux ressources. Votre application serait le seul client à pouvoir détecter et traiter la relation, et elle pourrait être utilisée pour effectuer des recherches sur cette relation.
Vous pouvez par programmation définir des relations entre les ressources à l’aide de l’API Java du service Repository ou de l’API du service Web.
For more information about the Repository service, see Services Reference for AEM Forms .

Résumé des étapes

Pour définir une relation entre deux ressources, procédez comme suit :
  1. Incluez des fichiers de projet.
  2. Créez un client de service Repository.
  3. Spécifiez les URI des ressources à lier.
  4. Créez la relation.
Inclure les fichiers de projet
Incluez les fichiers nécessaires dans votre projet de développement. Si vous créez une application cliente à l’aide de Java, incluez les fichiers JAR nécessaires. Si vous utilisez des services Web, incluez les fichiers proxy.
Création du client de service
Avant de pouvoir lire une ressource par programmation, vous devez établir une connexion et fournir des informations d’identification. Pour ce faire, vous devez créer un client de service.
Spécifiez les URI des ressources à lier.
Créez des chaînes contenant les URI de la ressource à relier. La syntaxe comprend des barres obliques, comme dans cet exemple : "/ path / resource ".
Créer la relation
Appelez la méthode du service Repository pour créer et spécifier le type de relation.
Voir également

Création de ressources de relation à l’aide de l’API Java

Créez des ressources de relation à l’aide de l’API Java du service Repository, effectuez les tâches suivantes :
  1. Inclure les fichiers de projet
    Incluez les fichiers JAR client dans le chemin de classe de votre projet Java.
  2. Création du client de service
    Créez un ResourceRepositoryClient objet en utilisant son constructeur et en transmettant un ServiceClientFactory objet contenant des propriétés de connexion.
  3. Spécifiez les URI des ressources à lier.
    Spécifiez les URI des ressources à lier. Dans ce cas, étant donné que les ressources sont nommées testResource1 et testResource2 et se trouvent dans le dossier nommé testFolder , leurs URI sont "/testFolder/testResource1" et "/testFolder/testResource2" . Les URI sont stockés sous la forme d’ java.lang.String objets. Dans cet exemple, les ressources sont d’abord écrites dans le référentiel et leurs URI sont récupérés. Pour plus d’informations sur l’écriture d’une ressource, voir Ecriture de ressources .
  4. Créer la relation
    Appelez la méthode ResourceRepositoryClient createRelationship de l’objet et transmettez les paramètres suivants :
    • URI de la ressource source.
    • URI de la ressource cible.
    • Type de relation, qui est l'une des constantes statiques de la com.adobe.repository.infomodel.bean.Relation classe. Dans cet exemple, une relation de dépendance est établie en spécifiant la valeur Relation.TYPE_DEPENDANT_OF .
    • Valeur boolean indiquant si la ressource cible est automatiquement mise à jour vers l’identifiant com.adobe.repository.infomodel.Id basé de la nouvelle ressource principale. Dans cet exemple, en raison de la relation de dépendance, la valeur true est spécifiée.
    Vous pouvez également récupérer une liste de ressources connexes pour une ressource donnée en appelant la ResourceRepositoryClient getRelated méthode de l’objet et en transmettant les paramètres suivants :
    • URI de la ressource pour laquelle récupérer les ressources connexes. Dans cet exemple, la ressource source ( "/testFolder/testResource1" ) est spécifiée.
    • Valeur boolean indiquant si la ressource spécifiée est la ressource source dans la relation. Dans cet exemple, la valeur true est spécifiée, car c’est le cas.
    • Type de relation, qui est l'une des constantes statiques de la Relation classe. Dans cet exemple, une relation de dépendance est spécifiée en utilisant la même valeur utilisée précédemment : Relation.TYPE_DEPENDANT_OF .
    La getRelated méthode renvoie un java.util.List nombre d’objets Resource par le biais desquels vous pouvez effectuer une itération pour récupérer chacune des ressources connexes, en faisant passer les objets contenus dans le List à Resource tel quel. Dans cet exemple, testResource2 il est prévu que les ressources renvoyées figurent dans la liste.
Voir également

Création de ressources de relation à l’aide de l’API de service Web

Créez des ressources de relation à l’aide de l’API Repository (service Web) :
  1. Inclure les fichiers de projet
    • Créez un assembly client Microsoft .NET qui consomme le fichier WSDL du référentiel.
    • Référencez l'assembly client Microsoft .NET.
  2. Création du client de service
    A l'aide de l'assembly client Microsoft .NET, créez un RepositoryServiceService objet en appelant son constructeur par défaut. Définissez sa Credentials propriété à l’aide d’un System.Net.NetworkCredential objet contenant le nom d’utilisateur et le mot de passe.
  3. Spécifiez les URI des ressources à lier.
    Spécifiez les URI des ressources à lier. Dans ce cas, étant donné que les ressources sont nommées testResource1 et testResource2 et se trouvent dans le dossier nommé testFolder , leurs URI sont "/testFolder/testResource1" et "/testFolder/testResource2" . Lorsque vous utilisez un langage compatible avec Microsoft .NET Framework (C#, par exemple), les URI sont stockés en tant qu’ System.String objets. Dans cet exemple, les ressources sont d’abord écrites dans le référentiel et leurs URI sont récupérés. Pour plus d’informations sur l’écriture d’une ressource, voir Ecriture de ressources .
  4. Créer la relation
    Appelez la méthode RepositoryServiceService createRelationship de l’objet et transmettez les paramètres suivants :
    • URI de la ressource source.
    • URI de la ressource cible.
    • Type de relation. Dans cet exemple, une relation de dépendance est établie en spécifiant la valeur 3 .
    • Valeur boolean indiquant si le type de relation a été spécifié. Dans cet exemple, la valeur true est spécifiée.
    • Valeur boolean indiquant si la ressource cible est automatiquement mise à jour vers l’identifiant Id basé de la nouvelle ressource principale. Dans cet exemple, en raison de la relation de dépendance, la valeur true est spécifiée.
    • Valeur boolean indiquant si la tête cible a été spécifiée. Dans cet exemple, la valeur true est spécifiée.
    • Transmettez null le dernier paramètre.
    Vous pouvez également récupérer une liste de ressources connexes pour une ressource donnée en appelant la RepositoryServiceService getRelated méthode de l’objet et en transmettant les paramètres suivants :
    • URI de la ressource pour laquelle récupérer les ressources connexes. Dans cet exemple, la ressource source ( "/testFolder/testResource1" ) est spécifiée.
    • Valeur boolean indiquant si la ressource spécifiée est la ressource source dans la relation. Dans cet exemple, la valeur true est spécifiée, car c’est le cas.
    • Valeur boolean indiquant si la ressource source a été spécifiée. Dans cet exemple, la valeur true est fournie.
    • Tableau d’entiers contenant les types de relations. Dans cet exemple, une relation de dépendance est spécifiée en utilisant la même valeur dans le tableau que celle utilisée précédemment : 3 .
    • Transmettez null les deux paramètres restants.
    La getRelated méthode renvoie un tableau d’objets pouvant être projetés vers Resource des objets à travers lesquels vous pouvez effectuer une itération pour récupérer chacune des ressources associées. Dans cet exemple, testResource2 il est prévu que les ressources renvoyées figurent dans la liste.
Voir également

Verrouillage des ressources

Vous pouvez verrouiller une ressource ou un ensemble de ressources pour une utilisation exclusive par un utilisateur particulier ou pour une utilisation partagée entre plusieurs utilisateurs. Un verrou partagé est une indication que quelque chose va se passer avec la ressource, mais cela n'empêche personne d'autre de prendre des mesures avec cette ressource. Un verrou partagé doit être considéré comme un mécanisme de signalisation. Un verrou exclusif signifie que l’utilisateur qui a verrouillé la ressource va modifier la ressource, et le verrou garantit que personne d’autre ne peut le faire tant que l’utilisateur n’a plus besoin d’accéder à la ressource et a libéré le verrou. Si un administrateur de référentiel déverrouille une ressource, tous les verrous exclusifs et partagés de cette ressource seront automatiquement supprimés. Ce type d’action est destiné aux situations où un utilisateur n’est plus disponible et n’a pas déverrouillé la ressource.
Lorsqu’une ressource est verrouillée, une icône de verrouillage s’affiche lorsque vous affichez l’onglet Ressources situé dans Workbench, comme illustré ci-dessous.
Vous pouvez contrôler par programmation l’accès aux ressources à l’aide de l’API Java du service Repository ou de l’API du service Web.
For more information about the Repository service, see Services Reference for AEM Forms .

Résumé des étapes

Pour verrouiller et déverrouiller des ressources, procédez comme suit :
  1. Incluez des fichiers de projet.
  2. Créez un client de service Repository.
  3. Spécifiez l’URI de la ressource à verrouiller.
  4. Verrouillez la ressource.
  5. Récupérez les verrous de la ressource.
  6. Déverrouiller la ressource
Inclure les fichiers de projet
Incluez les fichiers nécessaires dans votre projet de développement. Si vous créez une application cliente à l’aide de Java, incluez les fichiers JAR nécessaires. Si vous utilisez des services Web, incluez les fichiers proxy.
Création du client de service
Avant de pouvoir lire une ressource par programmation, vous devez établir une connexion et fournir des informations d’identification. Pour ce faire, vous devez créer un client de service.
Spécifiez l’URI de la ressource à verrouiller.
Créez une chaîne contenant l’URI de la ressource à verrouiller. La syntaxe comprend des barres obliques, comme dans cet exemple : "/ path / resource ".
Verrouiller la ressource
Appelez la méthode du service Repository pour verrouiller la ressource, en spécifiant l’URI, le type de verrouillage et la profondeur de verrouillage.
Récupérer les verrous de la ressource
Appelez la méthode du service Repository pour récupérer les verrous de la ressource, en spécifiant l’URI.
Déverrouiller la ressource
Appelez la méthode du service Repository pour déverrouiller la ressource, en spécifiant l’URI.
Voir également

Verrouillage des ressources à l’aide de l’API Java

Verrouillez les ressources à l’aide de l’API du service Repository (Java) :
  1. Inclure les fichiers de projet
    Incluez les fichiers JAR client dans le chemin de classe de votre projet Java.
  2. Création du client de service
    Créez un ResourceRepositoryClient objet en utilisant son constructeur et en transmettant un ServiceClientFactory objet contenant des propriétés de connexion.
  3. Spécifiez l’URI de la ressource à verrouiller.
    Spécifiez l’URI de la ressource à verrouiller. Dans ce cas, puisque la ressource nommée testResource se trouve dans le dossier nommé testFolder , son URI est "/testFolder/testResource" . L’URI est stocké sous la forme d’un java.lang.String objet.
  4. Verrouiller la ressource
    Appelez la méthode ResourceRepositoryClient lockResource de l’objet et transmettez les paramètres suivants :
    • URI de la ressource.
    • L'étendue de verrouillage. Dans cet exemple, étant donné que la ressource sera verrouillée pour une utilisation exclusive, l’étendue de verrouillage est spécifiée comme com.adobe.repository.infomodel.bean.Lock.SCOPE_EXCLUSIVE .
    • La profondeur de verrouillage. Dans cet exemple, étant donné que le verrouillage ne s'applique qu'à la ressource particulière et qu'aucun de ses membres ou enfants ne l'est, la profondeur de verrouillage est spécifiée comme Lock.DEPTH_ZERO .
    La version surchargée de la lockResource méthode qui requiert quatre paramètres renvoie une exception. Veillez à utiliser la lockResource méthode qui requiert trois paramètres, comme indiqué dans cette présentation.
  5. Récupérer les verrous de la ressource
    Appelez la méthode ResourceRepositoryClient getLocks de l’objet et transmettez l’URI de la ressource en tant que paramètre. La méthode renvoie une liste d’objets Lock par lesquels vous pouvez effectuer une itération. Dans cet exemple, le propriétaire du verrou, la profondeur et la portée sont imprimés pour chaque objet en appelant respectivement les méthodes getOwnerUserId , getDepth et getType de l’objet Lock.
  6. Déverrouiller la ressource
    Appelez la méthode ResourceRepositoryClient unlockResource de l’objet et transmettez l’URI de la ressource en tant que paramètre. Pour plus d’informations, voir le Guide de référence de l’API AEM Forms.
Voir également

Verrouillage des ressources à l’aide de l’API de service Web

Verrouillez les ressources à l’aide de l’API du service de référentiel (service Web) :
  1. Inclure les fichiers de projet
    • Créez un assembly client Microsoft .NET qui consomme le fichier WSDL du référentiel à l'aide de Base64.
    • Référencez l'assembly client Microsoft .NET.
  2. Création du client de service
    A l'aide de l'assembly client Microsoft .NET, créez un RepositoryServiceService objet en appelant son constructeur par défaut. Définissez sa Credentials propriété à l’aide d’un System.Net.NetworkCredential objet contenant le nom d’utilisateur et le mot de passe.
  3. Spécifiez l’URI de la ressource à verrouiller.
    Spécifiez une chaîne contenant l’URI de la ressource à verrouiller. Dans ce cas, puisque la ressource nommée testResource se trouve dans le dossier testFolder , son URI est "/testFolder/testResource" . Lorsque vous utilisez un langage compatible avec Microsoft .NET Framework (C#, par exemple), stockez l’URI dans un System.String objet.
  4. Verrouiller la ressource
    Appelez la méthode RepositoryServiceService lockResource de l’objet et transmettez les paramètres suivants :
    • URI de la ressource.
    • L'étendue de verrouillage. Dans cet exemple, étant donné que la ressource sera verrouillée pour une utilisation exclusive, l’étendue de verrouillage est spécifiée comme 11 .
    • La profondeur de verrouillage. Dans cet exemple, étant donné que le verrouillage ne s'applique qu'à la ressource particulière et qu'aucun de ses membres ou enfants ne l'est, la profondeur de verrouillage est spécifiée comme 2 .
    • Valeur int indiquant le nombre de secondes avant l’expiration du verrou. Dans cet exemple, la valeur de 1000 est utilisée.
    • Transmettez null le dernier paramètre.
  5. Récupérer les verrous de la ressource
    Appelez la méthode RepositoryServiceService de l’objet et transmettez l’URI de la ressource comme premier paramètre et getLocks null pour le second paramètre. La méthode renvoie un object tableau contenant Lock des objets à travers lesquels vous pouvez effectuer une itération. Dans cet exemple, le propriétaire du verrouillage, la profondeur et la portée sont imprimés pour chaque objet en accédant respectivement aux champs Lock , ownerUserId et depth type de chaque objet.
  6. Déverrouiller la ressource
    Appelez la méthode RepositoryServiceService de l’objet et transmettez l’URI de la ressource comme premier paramètre et unlockResource null pour le second paramètre.
Voir également

Suppression de ressources

Vous pouvez supprimer par programmation des ressources d’un emplacement donné dans le référentiel à l’aide de l’API Java (SOAP) du service Repository.
Lorsque vous supprimez une ressource, la suppression est normalement permanente, bien que, dans certains cas, les référentiels ECM stockent les versions de la ressource selon leurs mécanismes d’historique. Par conséquent, lors de la suppression d’une ressource, il est important de s’assurer que vous n’aurez plus jamais besoin de cette ressource. La suppression d’une ressource s’explique généralement par la nécessité d’augmenter l’espace disponible dans la base de données. Vous pouvez supprimer une version d’une ressource, mais si vous le faites, vous devez spécifier l’identifiant de la ressource, et non son identifiant logique (LID) ou son chemin d’accès. Si vous supprimez un dossier, tous ses éléments, y compris les sous-dossiers et les ressources, seront automatiquement supprimés.
Les ressources connexes ne sont pas supprimées. Si, par exemple, vous disposez d’un formulaire qui utilise le fichier logo.gif et que vous supprimez logo.gif, une relation est stockée dans le tableau des relations en attente. En cas d’abandon de version, définissez l’état de l’objet de la dernière version sur désapprouvé.
Une opération de suppression n’est pas sécurisée pour les transactions dans les systèmes ECM. Par exemple, si vous tentez de supprimer 100 ressources et que l’opération échoue sur la 50e ressource, les 49 premières instances seront supprimées, mais pas les autres. Sinon, le comportement par défaut est la restauration (non-engagement).
Lors de l’utilisation de la com.adobe.repository.bindings.dsc.client.ResourceRepositoryClient.deleteResources() méthode avec le référentiel ECM (EMC Documentum Content Server et IBM FileNet P8 Content Manager), la transaction ne sera pas annulée si la suppression échoue pour l’une des ressources spécifiées, ce qui signifie que les fichiers supprimés ne peuvent pas être annulés.
For more information about the Repository service, see Services Reference for AEM Forms .

Résumé des étapes

Pour supprimer une ressource, procédez comme suit :
  1. Incluez des fichiers de projet.
  2. Créez un client de service Repository.
  3. Spécifiez l’URI de la ressource à supprimer.
  4. Supprimez la ressource.
Inclure les fichiers de projet
Incluez les fichiers nécessaires dans votre projet de développement. Si vous créez une application cliente à l’aide de Java, incluez les fichiers JAR nécessaires. Si vous utilisez des services Web, incluez les fichiers proxy.
Création du client de service
Avant de pouvoir lire une ressource par programmation, vous devez établir une connexion et fournir des informations d’identification. Pour ce faire, vous devez créer un client de service.
Spécifiez l'URI de la ressource à supprimer.
Créez une chaîne contenant l’URI de la ressource à supprimer. La syntaxe comprend des barres obliques, comme dans cet exemple : "/ path / resource ". Si la ressource à supprimer est un dossier, la suppression est récursive.
Supprimer la ressource
Appelez la méthode du service Repository pour supprimer la ressource, en spécifiant l’URI.
Voir également

Suppression de ressources à l’aide de l’API Java (SOAP)

Supprimez une ressource à l’aide de l’API Repository (Java) :
  1. Inclure les fichiers de projet
    Incluez les fichiers JAR client dans le chemin de classe de votre projet Java.
  2. Création du client de service
    Créez un ResourceRepositoryClient objet en utilisant son constructeur et en transmettant un ServiceClientFactory objet contenant des propriétés de connexion.
  3. Spécifiez l'URI de la ressource à supprimer.
    Spécifiez l’URI de la ressource à récupérer. Dans ce cas, puisque la ressource nommée testResourceToBeDeleted se trouve dans le dossier appelé testFolder, son URI est /testFolder/testResourceToBeDeleted . L’URI est stocké sous la forme d’un java.lang.String objet. Dans cet exemple, la ressource est d’abord écrite dans le référentiel et son URI est récupéré. Pour plus d’informations sur l’écriture d’une ressource, voir Ecriture de ressources .
  4. Supprimer la ressource
    Appelez la méthode ResourceRepositoryClient deleteResource de l’objet et transmettez l’URI de la ressource en tant que paramètre.
Voir également

Suppression de ressources à l’aide de l’API de service Web

Supprimez une ressource à l’aide de l’API Repository (service Web) :
  1. Inclure les fichiers de projet
    • Créez un assembly client Microsoft .NET qui consomme le fichier WSDL du référentiel à l'aide de Base64.
    • Référencez l'assembly client Microsoft .NET.
  2. Création du client de service
    A l'aide de l'assembly client Microsoft .NET, créez un RepositoryServiceService objet en appelant son constructeur par défaut. Définissez sa Credentials propriété à l’aide d’un System.Net.NetworkCredential objet contenant le nom d’utilisateur et le mot de passe.
  3. Spécifiez l'URI de la ressource à supprimer.
    Spécifiez l’URI de la ressource à récupérer. Dans ce cas, puisque la ressource nommée testResourceToBeDeleted se trouve dans le dossier nommé testFolder , son URI est "/testFolder/testResourceToBeDeleted" . Dans cet exemple, la ressource est d’abord écrite dans le référentiel et son URI est récupéré. Pour plus d’informations sur l’écriture d’une ressource, voir Ecriture de ressources .
  4. Supprimer la ressource
    Appelez la RepositoryServiceService méthode de l’objet et transmettez un deleteResources System.String tableau contenant l’URI de la ressource comme premier paramètre. Transmettez null le second paramètre.
Voir également