Show Menu
SUJETS×

Commandes de métadonnées

Pour les métadonnées de votre jeu de données, les commandes PSQL suivantes sont actuellement prises en charge pour l’interrogation :
Les commandes énumérées ci-dessous sont sensibles à la casse.
Commande
Description
\conninfo
Génère des informations sur la connexion actuelle à la base de données.
\d
Affiche une liste de toutes les tables visibles, des vues, des vues matérialisées, des séquences et des tables étrangères.
\dE
Affiche une liste de tables étrangères.
\df or \df+
Affiche une liste de fonctions.
\di
Affiche une liste d’index.
\dm
Affiche une liste de vues matérialisées.
\dn
Affiche une liste de schémas (espace de noms).
\ds
Affiche une liste de séquences.
\dS
Affiche une liste de tables définies par PostgreSQL.
\dt
Affiche une liste de tableaux.
\dT
Affiche une liste de types de données.
\dv
Affiche une liste de vues.
\encoding
Répertorie le codage actuel du jeu de caractères client.
\errverbose
Répète le message d’erreur du serveur le plus récent avec une précision maximale.
\l or \list
Affiche une liste de bases de données dans le serveur.
\set
Affiche les noms et les valeurs de toutes les variables psql actuelles.
\showtables
Affiche les informations suivantes :
nom : le nom par lequel la table est désignée.
datasetId : identifiant du jeu de données stocké.
dataset : nom du jeu de données stocké.
description : description du jeu de données.
resolved : valeur booléenne indiquant si le jeu de données est résolu ou non dans la session en cours.
\timing
Active et désactive l’affichage. L’affichage est en millisecondes. Les intervalles de plus d’une seconde s’affichent au format minutes:seconds, les champs heures et jours étant ajoutés si besoin.
Toutes les commandes qui commencent par \d peuvent être combinées. Par exemple, vous pouvez émettre \dtsn pour afficher une liste de tous les tableaux, les séquences et les schémas. \d en elle-même affiche toutes les tables visibles, les vues, les vues matérialisées et les séquences.
Pour plus d’informations sur les commandes énumérées ci-dessus, consultez la documentation à l’adresse postgresql.org . Toutefois, sachez que toutes les options présentées dans la documentation PostgreSQL ne sont pas prises en charge par Experience Platform.