Show Menu
SUJETS×

Mise à niveau d’at.js 1. x vers at.js 2. x

La dernière version d’at.js Adobe Target propose des ensembles de fonctionnalités riches qui permettent à votre entreprise d’exécuter la personnalisation sur les technologies de nouvelle génération côté client. Cette nouvelle version vise à mettre à niveau at.js afin d’établir des interactions harmonieuses avec les applications monopages (SPA).
Voici quelques avantages de l’utilisation d’at.js 2. x qui ne sont pas disponibles dans les versions précédentes :
  • La capacité à mettre en cache toutes les offres au chargement de la page afin de réduire plusieurs appels serveur à un seul appel serveur.
  • Améliorez considérablement les expériences des utilisateurs finaux sur votre site. Les offres s’affichent immédiatement via le cache sans temps de latence que les appels serveur traditionnels imposent.
  • Simple ligne de code unique et configuration de développeur ponctuel pour permettre aux marketeurs de créer et d’exécuter des activités A/B et XT via le VEC sur vos applications monopages.

at.js 2. x - diagrammes système

Les diagrammes suivants vous aident à comprendre le flux de tâches d’at.js 2. x avec les vues et la manière dont cela améliore l’intégration des applications web monopages. Pour une meilleure présentation des concepts utilisés dans at.js 2. x , voir Implémentation d’applications monopage .
L’appel
Détails
1
L’appel renvoie le Experience Cloud ID si l’utilisateur est authentifié. Un autre appel synchronise l’ID de client.
2
La bibliothèque at.js se charge de manière synchrone et masque le corps du document.
at.js peut également être chargé de manière asynchrone avec une option pré-masquant l’extrait de code implémenté sur la page.
3
Une demande de chargement de page est faite, incluant tous les paramètres configurés (MCID, SDID et ID client).
4
Les scripts de profil s’exécutent, puis sont introduits dans le magasin de profils. Le magasin demande des audiences qualifiées auprès de la bibliothèque d’audiences (par exemple, audiences partagées depuis Adobe Analytics, Gestion de l’audience, etc.).
Les attributs du client sont envoyés par lot dans le magasin de profils.
5
Selon les paramètres de requête d’URL et les données de profil, Target décidez quelles activités et expériences renvoyer au visiteur pour la page active et les futures vues.
6
Le contenu ciblé est renvoyé à la page, comprenant, éventuellement, les valeurs de profil pour une personnalisation plus poussée.
Le contenu ciblé sur la page actuelle est affiché aussi rapidement que possible, sans scintillement du contenu par défaut.
Contenu ciblé pour les vues présentées à la suite d’actions de l’utilisateur dans une application d’une seule page cache dans le navigateur, afin qu’elles puissent être appliquées instantanément sans appel au serveur supplémentaire lorsque les vues sont triggerView() déclenchées.
7
Les données Analytics sont envoyées aux serveurs de collecte de données.
8
Les données ciblées sont associées aux données d’Analytics par l’intermédiaire du SDID et sont traitées dans le stockage de rapports d’Analytics.
Il est alors possible de consulter les données Analytics dans Analytics et dans Target par l’intermédiaire des rapports Analytics for Target (A4T).
Désormais, où que soit implémenté triggerView() sur votre application d’une seule page, les vues et actions sont récupérées depuis le cache et présentées à l’utilisateur sans appel au serveur. triggerView() envoie également une demande de notification au serveur principal Target afin d’incrémenter et d’enregistrer le nombre d’impressions.
L’appel
Détails
1
triggerView() est appelée dans l’application d’une seule page pour afficher les vues et appliquer les actions pour modifier les éléments visuels.
2
Le contenu ciblé pour la vue est lu à partir du cache.
3
Le contenu ciblé s’affiche aussi rapidement que possible, sans scintillement du contenu par défaut.
4
La demande de notification est envoyée au magasin de profils Target pour compter le visiteur dans l’activité et incrémenter les mesures.
5
Les données Analytics sont envoyées aux serveurs de collecte de données.
6
Les données Target sont associées aux données Analytics par l’intermédiaire du SDID et sont traitées dans le magasin de rapports Analytics. Il est alors possible de consulter les données Analytics à la fois dans Analytics et Target, par l’intermédiaire des rapports d’A4T.

Déployer at.js 2. x

  1. Déployer at.js 2. x via l’extension Adobe Launch .
    Le déploiement d’at.js à l’aide d’Adobe Launch est la méthode privilégiée.
    OU
    Téléchargez manuellement at.js 2. x à l’aide de l’interface utilisateur de Target et déployez-le à l’aide de la méthode de votre choix .

Fonctions d’at.js obsolètes

Il existe plusieurs fonctions obsolètes dans at.js 2. x .
Si ces fonctions obsolètes sont toujours utilisées sur votre site lorsque at.js 2. x est déployé, les avertissements de la console s’affichent. L’approche recommandée lors de la mise à niveau consiste à tester le déploiement d’at.js 2. x dans un environnement d’évaluation et à vérifier que chaque avertissement a été identifié sur la console et traduit les fonctions obsolètes en nouvelles fonctions introduites dans at.js 2. x .
Les fonctions obsolètes et leurs contreparties sont présentées ci-après. Pour obtenir la liste complète des fonctions, voir Fonctions at.js .
at.js 2. x ne prémasque plus automatiquement les mboxDefault éléments marqués. Les clients doivent donc s’adapter manuellement à la logique pré-masquée, soit sur le site, soit via un gestionnaire de balises.

mboxCreate(mbox,params)

Description  :
Exécute une requête et applique l’offre au DIV le plus proche avec le nom de classe mboxDefault .
Exemple  :
<div class="mboxDefault">
  default content to replace by offer
</div>
<script>
  mboxCreate('mboxName','param1=value1','param2=value2');
</script>

Équivalent at.js 2. x
Une alternative à mboxCreate(mbox, params) est getOffer() et applyOffer() .
Exemple  :
<div class="mboxDefault"> 
  default content to replace by offer 
</div> 
<script> 
  var el = document.currentScript.previousElementSibling;
  adobe.target.getOffer({
    mbox: "mboxName",
    params: {
      param1: "value1",
      param2: "value2"
    },
    success: function(offer) {
      adobe.target.applyOffer({
        mbox: "mboxName",
        selector: el,
        offer: offer
      });
    },
    error: function(error) {
      console.error(error);
      el.style.visibility = "visible";
    }
  });
</script> 

mboxDefine() et mboxUpdate()

Description  :
Crée un mappage interne entre un élément et le nom d’une mbox, mais n’exécute pas la demande. Utilisé conjointement avec mboxUpdate() , qui exécute la requête et applique l’offre à l’élément identifié par le nodeld dans mboxDefine() . Cette fonction peut être également utilisée pour mettre à jour une mbox initiée par mboxCreate .
Exemple  :
<div id="someId" class="mboxDefault"></div>
<script>
 mboxDefine('someId','mboxName','param1=value1','param2=value2');
 mboxUpdate('mboxName','param3=value3','param4=value4');
</script>

Équivalent at.js 2. x  :
Une alternative à mboxDefine() et mboxUpdate , est getOffer() et applyOffer() , avec l’option de sélecteur utilisée dans applyOffer() . Cette approche permet de mapper l’offre à un élément à l’aide d’un sélecteur CSS, et pas seulement avec un identifiant.
Exemple  :
<div id="someId" class="mboxDefault"> 
  default content to replace by offer 
</div> 
<script> 
  adobe.target.getOffer({
    mbox: "mboxName",
    params: {
      param1: "value1",
      param2: "value2",
      param3: "value3",
      param4: "value4" 
    },
    success: function(offer) {
      adobe.target.applyOffer({
        mbox: "mboxName",
        selector: "#someId",
        offer: offer
      });
    },
    error: function(error) {
      console.error(error);
      var el = document.getElementById("someId");
      el.style.visibility = "visible";
    }
  });
</script>

adobe.target.registerExtension()

Description  :
Propose une méthode standard pour enregistrer une extension spécifique.
Ce paramètre n’est plus pris en charge et ne doit pas être utilisé.

Résumé des fonctions at.js obsolètes, nouvelles et prises en charge dans 2. x

Méthode
Pris en charge ?
Nouveau ?
Obsolète ?
(Le contenu par défaut s’affiche)
getOffer()
Oui
getOffers()
Oui
applyOffer()
Oui
applyOffers()
Oui
triggerView()
Oui
trackEvent()
Oui
mboxCreate()
Oui
mboxDefine()
mboxUpdate()
Oui
targetGlobalSettings()
Oui
Data Providers
Oui
targetPageParams()
Oui
targetPageParamsAll()
Oui
registerExtension()
Oui
At.js Custom Events
Oui

Limites et légendes

Gardez à l’esprit les limites et légendes suivantes :

Suivi des conversions

Les clients qui utilisent mboxCreate() le suivi de conversion doivent utiliser trackEvent() ou getOffer() .

Présentation des offres

Clients qui ne remplacent mboxCreate() pas les getOffer() offres ou applyOffer() ne les risquent pas.

Peut-on utiliser at.js 2. x sur certaines pages pendant que at.js 1. x ou mbox.js se trouve sur d’autres pages ?

Oui, le profil du visiteur est conservé sur plusieurs pages à l’aide de différentes versions et bibliothèques. Le format de cookie est identique.

Nouvelle utilisation de l’API dans at.js 2. x

at.js 2. x utilise une nouvelle API que nous appelons l’API de diffusion. Pour déboguer si at.js appelle correctement le serveur Target Edge, vous pouvez filtrer l’onglet Réseau des outils de développement de votre navigateur en « livraison », «  tt.omtrdc.net , » ou votre code client. Vous remarquerez également que Target envoie une charge utile JSON plutôt que des paires clé-valeur.

La mbox globale de Target n’est plus utilisée

Dans at.js 2. x , vous ne voyez plus «  target-global-mbox  » dans les appels réseau. À la place, nous avons remplacé la syntaxe «  target-global-mbox  » par «  execute > pageLoad  » dans la charge utile JSON envoyée aux Target serveurs, comme illustré ci-dessous :
{
  "id": {
    // ...
  },
  "context": {
    "channel": "web",
    // ...
  },
  "execute": {
    "pageLoad": {}
  }
}

Essentiellement, le concept de mbox globale a été introduit pour faire savoir à Target si les offres et le contenu doivent être récupérés au chargement de la page. Cela a donc été plus explicite dans notre nouvelle version.

Le nom de la mbox globale dans at.js est-il plus volumineux ?

Customers are able to specify a global mbox name via Target > Administration > Implementation > Edit at.js Settings. Ce paramètre est utilisé par les Target serveurs Edge pour convertir exécuter > pageload en nom de mbox globale, qui apparaît dans Target l’interface utilisateur. Ainsi, les clients peuvent continuer à utiliser les API côté serveur, le compositeur basé sur les formulaires, les scripts de profil et créer des audiences à l’aide du nom de mbox globale. We strongly recommend that you also make sure the same global mbox name is configured on the Administration > Visual Experience Composer page, as well, in case you still have pages using at.js 1. x ou mbox.js, comme illustré dans les illustrations suivantes.
et

Le paramètre de la mbox globale créée automatiquement doit-il être activé pour at.js 2. x  ?

Dans la plupart des cas, oui. Ce paramètre indique à at.js 2. x de déclencher une requête aux serveurs Target Edge au chargement de la page. La mbox globale étant traduite pour exécuter > pageload, ce paramètre doit être activé si vous souhaitez déclencher une requête au chargement de la page.

Les activités du compositeur d’expérience visuelle existantes continueront-elles à fonctionner si le nom de mbox globale cible n’est pas spécifié à partir d’at.js 2. x  ?

Oui, car exécuter > pageload est traité sur le Target serveur principal comme target-global-mbox .

Si mes activités basées sur des formulaires sont ciblées sur target-global-mbox , ces activités continueront-elles à fonctionner ?

Oui, car exécuter > pageload est traité sur les Target serveurs Edge comme target-global-mbox .

Paramètres pris en charge et non pris en charge par at.js 2. x

Paramètre
Pris en charge ?
X-Domaine
Non
Créer automatiquement la mbox globale
Oui
Nom de mbox globale
Oui

Prise en charge du suivi inter-domaines dans at.js 2.x.

Le suivi inter-domaines permet de regrouper les visiteurs dans différents domaines. Un nouveau cookie devant être créé pour chaque domaine, il est difficile de suivre les visiteurs lorsqu’ils passent d’un domaine à l’autre. Pour effectuer le suivi inter-domaines, Target utilise un cookie tiers pour suivre les visiteurs entre les domaines. Vous pouvez ainsi créer une activité Target qui étend siteA.com et siteB.com . Les visiteurs restent alors dans la même expérience lorsqu’ils accèdent à des domaines uniques. Cette fonctionnalité est liée au comportement des cookies tiers et des cookies de Target.
Le suivi inter-domaines n’est pas pris en charge par défaut dans at.js 2. x . Le suivi inter-domaines est pris en charge dans at.js 2. x via la bibliothèque Experience Cloud ID (ECID) v4.3.0+.
Dans Target, le cookie tiers est stocké dans <CLIENTCODE>.tt.omtrdc.net . Le cookie propriétaire est stocké dans clientdomain.com . Première requête de renvoi des en-têtes de réponse HTTP qui tentent de définir des cookies tiers nommés mboxSession et mboxPC tandis qu’une requête de redirection est renvoyée avec un paramètre supplémentaire ( mboxXDomainCheck=true ). Si le navigateur accepte les cookies tiers, la requête de redirection inclut ces cookies et l’expérience est renvoyée. Ce processus est possible car nous utilisons la méthode HTTP GET.
Cependant, dans at.js 2. x , HTTP GET n’est plus utilisé et nous utilisons plutôt la méthode HTTP POST. HTTP POST est maintenant utilisé via at.js 2. x pour envoyer les charges utiles JSON aux serveurs Edge Target. Cela signifie que la requête de redirection pour vérifier si un navigateur prend en charge les cookies tiers est désormais interrompue. Cela est dû au fait que les requêtes HTTP GET sont des transactions idempotentes, tandis que HTTP POST est non idempotent et ne doit pas être répété arbitrairement. Par conséquent, le suivi inter-domaines dans at.js 2. x n’est plus prise en charge par défaut. Seul at.js 1. x assure la prise en charge par défaut du suivi inter-domaines.
Si vous souhaitez utiliser le suivi inter-domaines, vous devez installer la bibliothèque ECID v4.3.0+ conjointement avec at.js 2. x . Le but de la bibliothèque ECID est de gérer les ID persistants utilisés pour identifier un visiteur et ce même entre les domaines.
Après avoir installé la bibliothèque ECID v4.3.0+ et at.js 2. x , vous pouvez créer des activités qui s’étendent sur des domaines uniques et effectuer le suivi des utilisateurs. Il est important de noter que cette fonctionnalité ne fonctionne qu’après l’expiration de la session.

La création automatique de la mbox globale est prise en charge

Ce paramètre indique à at.js 2. x de déclencher une requête aux serveurs Edge Target au moment du chargement de la page. Etant donné que la mbox globale est convertie pour exécuter > pageLoad, et que cela est interprété par les serveurs Edge Target, les clients doivent activer cette fonction s’ils souhaitent déclencher une requête au moment du chargement de la page.

Le nom de la mbox globale est pris en charge

Customers are able to specify a global mbox name via Target > Administration > Implementation > Edit. Ce paramètre est utilisé par les serveurs Edge Target pour convertir exécuter > pageLoad en nom de la mbox globale saisi. Cela permet aux clients de continuer à utiliser les API côté serveur, le compositeur basé sur les formulaires, les scripts de profil et de créer les audiences qui ciblent la mbox globale.

Les événements personnalisés at.js ci-dessous sont-ils applicables à triggerView() ou n’est-ce que pour applyOffer() ou applyOffers()  ?

  • adobe.target.event.CONTENT_RENDERING_FAILED
  • adobe.target.event.CONTENT_RENDERING_SUCCEEDED
  • adobe.target.event.CONTENT_RENDERING_NO_OFFERS
  • adobe.target.event.CONTENT_RENDERING_REDIRECT
Oui, les événements personnalisés at.js s’appliquent à triggerView() également.

It says when I call triggerView() with &lbrace; “page” : “true” &rbrace;, it will send a notification to the Target backend and increase the impression. Cela entraîne-t-il également l’exécution des scripts de profil ?

Lorsqu’un appel de pré-récupération est effectué au Target principal, les scripts de profil sont exécutés. Ensuite, les données de profil impactées seront chiffrées et retransmises côté client. Après l’appel de triggerView() avec {"page": "true"} , une notification est envoyée avec les données de profil chiffrées. C’est alors que l’arrière-plan Target déchiffrera les données de profil et les stockera dans les bases de données.

Devons-nous ajouter un prémasquage du code avant d’appeler triggerView() pour gérer le scintillement ?

Non, il n’est pas nécessaire d’ajouter un prémasquage du code avant d’appeler triggerView() . at.js 2. x gère la logique de prémasquage et de scintillement avant l’affichage et l’application de la vue.

Lequel at.js 1. Les paramètres x pour la création d’audiences ne sont pas pris en charge dans at.js 2. x ?

Les paramètres at.js 1.x suivants ne sont PAS actuellement pris en charge pour la création d’audiences lors de l’utilisation d’at.js 2. x  :
  • browserHeight
  • browserWidth
  • browserTimeOffset
  • screenHeight
  • screenWidth
  • screenOrientation
  • colorDepth
  • devicePixelRatio

Compatibilité at.js

Les tableaux suivants décrivent at.js. 2. x compatibility with different activity types, integrations, features, and at.js functions.

Types d’activités

Type
Pris en charge ?
Test A/B
Oui
Affectation automatique
Oui
Ciblage automatique
Oui
Ciblage d’expérience
Oui
Test multivarié
Oui
Automated Personalization
Oui
Recommandations
Oui
Les activités de ciblage automatique sont prises en charge par at.js 2. x et le compositeur d’expérience visuelle lorsque toutes les modifications sont appliquées à la fonction Page Load Event . Lorsque des modifications sont ajoutées à des vues particulières, les activités Test A/B, Affectation automatique et Ciblage d’expérience sont uniquement prises en charge.

Intégrations

Type
Pris en charge ?
Analytics for Target (A4T)
Oui
Audiences
Oui
Attributs du client
Oui
Fragments d’expérience AEM
Oui
Extension Adobe Launch
Débogueur
Oui
Auditeur
Les règles n’ont pas encore été mises à jour pour at.js 2. x
Gestionnaire dynamique de balises
Oui
Abonnement
Non. La prise en charge de la fonctionnalité Opt-in pour le RGPD est possible dans at.js version 2.1.0 .
Personnalisation améliorée d’AEM optimisée par Adobe Target
Non

Fonctionnalités

Fonctionnalité
Pris en charge ?
X-Domaine
Non
Propriétés / Espaces de travail
Oui
Liens d’assurance qualité
Oui
Compositeur d’expérience d’après les formulaires
Oui
Compositeur d’expérience visuelle (VEC)
Oui
Code personnalisé
Oui
Jetons de réponse
Suivi des clics
Oui
Diffusion multi-activité
Oui
targetGlobalSettings
Oui (mais pas x-domaine)
Méthodes at.js
Tout est pris en charge, sauf
mboxCreate()
mboxUpdate()
mboxDefine()
qui affichera le contenu par défaut.

Paramètres de chaîne de requête

Paramètre
Pris en charge ?
?mboxDisable
Oui
?mboxDisable
Oui
?mboxTrace
Oui
?mboxSession
Non
?mboxOverride.browserIp
Non

Jetons de réponse

at.js 2. x , tout comme at.js 1. x , utilise l’événement personnalisé at-request-succeeded pour les jetons de réponse de surface. Pour des exemples de code utilisant l’événement at-request-succeeded personnalisé, voir Jetons réponse .

Paramètres at.js 1. x paramètres à at.js 2. x

Cette section décrit les mappages entre at.js 1. x et at.js 2. x .
Avant de passer à la correspondance des paramètres, les points de fin que ces versions de bibliothèque utilisent ont changé :
  • at.js 1. x - http://<client code>.tt.omtrdc.net/m2/<client code>/mbox/json
  • at.js 2. x - http://<client code>.tt.omtrdc.net/rest/v1/delivery
Une autre différence majeure réside dans le fait que :
  • at.js 1. x - Le code client fait partie du chemin d’accès
  • at.js 2. x - Le code client est envoyé en tant que paramètre de chaîne de requête, tel que : http://<client code>.tt.omtrdc.net/rest/v1/delivery?client=democlient
Les sections suivantes répertorient chaque at.js 1. x , sa description et le 2 correspondant. Charge utile JSON x (le cas échéant) :

at_property

(at.js 1. x paramètre)
{
  ....
  "property": {
    "token": "1213213123122313121"
  }
  ....
}

mboxHost

(at.js 1. x paramètre)
Domaine de la page dans laquelle la bibliothèque Target s’exécute.
at.js 2. x Charge utile JSON :
{
  "context": {
    "browser": {
       "host": "test.com"
    }
  }
}

webGLRenderer

(at.js 1. x paramètre)
Fonctionnalités du rendu WEB GL du navigateur. Ce mécanisme est utilisé par notre mécanisme de détection de périphérique pour déterminer si le périphérique du visiteur est un ordinateur, un iPhone, un périphérique Android, etc.
at.js 2. x Charge utile JSON :
{
  "context": {
    "browser": {
       "webGLRenderer": "AMD Radeon Pro 560X OpenGL Engine"
    }
  }
}

mboxURL

(at.js 1. x paramètre)
URL de la page.
at.js 2. x Charge utile JSON :
{
  "context": {
    "address": {
       "url": "http://test.com"
    }
  }
}

mboxReferrer

(at.js 1. x paramètre)
Référent de la page.
at.js 2. x Charge utile JSON :
{
  "context": {
    "address": {
       "referringUrl": "http://google.com"
    }
  }
}

mbox (nom) est égal à mbox globale

(at.js 1. x paramètre)
L’API de diffusion n’a plus de concept de mbox globale. Dans la charge utile JSON, vous devez utiliser execute > pageLoad .
at.js 2. x Charge utile JSON :
{
  "execute": {
    "pageLoad": {
       "parameters": ....
       "profileParameters": ...
       .....
    }
  }
}

mbox (nom) n’est pas égale à la mbox globale

(at.js 1. x paramètre)
Pour utiliser un nom de mbox, transmettez-le execute > mboxes . Une mbox requiert un index et un nom.
at.js 2. x Charge utile JSON :
{
  "execute": {
    "mboxes": [{
       "index": 0,
       "name": "some-mbox",
       "parameters": ....
       "profileParameters": ...
       .....
    }]
  }
}

mboxId

(at.js 1. x paramètre)
N’est plus utilisée.

mboxCount

(at.js 1. x paramètre)
N’est plus utilisée.

mboxRid

(at.js 1. x paramètre)
ID de requête utilisé par les systèmes en aval pour faciliter le débogage.
at.js 2. x Charge utile JSON :
{
  "requestId": "2412234442342"
  ....
}

mboxTime

(at.js 1. x paramètre)
N’est plus utilisée.

mboxSession

(at.js 1. x paramètre)
L’ID de session est envoyé en tant que paramètre de chaîne de requête ( sessionId ) au point de fin de l’API de diffusion.

mboxPC

(at.js 1. x paramètre)
L’identifiant TNT est transmis id > tntId .
at.js 2. x Charge utile JSON :
{
  "id": {
    "tntId": "ca5ddd7e33504c58b70d45d0368bcc70.21_3"
  }
  ....
}

mboxMCGVID

(at.js 1. x paramètre)
L’identifiant visiteur Experience Cloud est transmis id > marketingCloudVisitorId .
at.js 2. x Charge utile JSON :
{
  "id": {
    "marketingCloudVisitorId": "797110122341429343505"
  }
  ....
}

vst.aaaa.id et vst.aaaa.authState

(at.js 1. x paramètres)
Les identifiants de client doivent id > customerIds être transmis.
at.js 2. x Charge utile JSON :
{
  "id": {
    "customerIds": [{
       "id": "1232131",
       "integrationCode": "aaaa",
       "authenticatedState": "....."
     }]
  }
  ....
}

mbox3rdPartyId

(at.js 1. x paramètre)
L’identifiant tiers client utilisé pour lier différents identifiants Target.
at.js 2. x Charge utile JSON :
{
  "id": {
    "thirdPartyId": "1232312323123"
  }
  ....
}

mboxMCSDID

(at.js 1. x paramètre)
SDID, également appelé identifiant de données supplémentaires. Doit être transmis experienceCloud > analytics > supplementalDataId .
at.js 2. x Charge utile JSON :
{
  "experienceCloud": {
    "analytics": {
      "supplementalDataId": "1212321132123131"
    }
  }
  ....
}

vst.trk

(at.js 1. x paramètre)
Serveur de suivi Analytics. Doit être transmis experienceCloud > analytics > trackingServer .
at.js 2. x Charge utile JSON :
{
  "experienceCloud": {
    "analytics": {
      "trackingServer": "analytics.test.com"
    }
  }
  ....
}

vst.trks

(at.js 1. x paramètre)
Serveur de suivi Analytics sécurisé. Doit être transmis experienceCloud > analytics > trackingServerSecure .
at.js 2. x Charge utile JSON :
{
  "experienceCloud": {
    "analytics": {
      "trackingServerSecure": "secure-analytics.test.com"
    }
  }
  ....
}

mboxMCGLH

(at.js 1. x paramètre)
Conseil d’emplacement d’Audience Manager. Doit être transmis experienceCloud > audienceManager > locationHint .
at.js 2. x Charge utile JSON :
{
  "experienceCloud": {
    "audienceManager": {
      "locationHint": 9
    }
  }
  ....
}

mboxAAMB

(at.js 1. x paramètre)
Blob Audience Manager. Doit être transmis experienceCloud > audienceManager > blob .
at.js 2. x Charge utile JSON :
{
  "experienceCloud": {
    "audienceManager": {
      "blob": "2142342343242342"
    }
  }
  ....
}

mboxVersion

(at.js 1. x paramètre)
La version est envoyée en tant que paramètre de chaîne de requête via le paramètre de version.

Vidéo de formation : at.js 2. Diagramme d'architecture x badge

at.js 2. x améliore la prise en charge d’applications monopages par Adobe Target et s’intègre aux autres solutions d’Experience Cloud. Cette vidéo explique comment tout se connecte.

Voir Présentation d’at.js 2. pour plus d’informations.